En direct

L'armée bombarde les fiefs rebelles, 1,5 million de Syriens manquent d'aide

   

 L’armée syrienne a repris vendredi ses  bombardements des bastions rebelles au lendemain d’une journée de violences  particulièrement sanglante dans le pays, où 1,5 million de personnes ont besoin  d’aide selon l’ONU.    Dans le même temps, des manifestations sont prévues à la sortie des  mosquées après la prière hebdomadaire de midi pour réclamer une nouvelle fois  la chute du régime de Bachar al-Assad qui poursuit sa guerre sans merci contre  la contestation pacifique et la rébellion assimilée à du "terrorisme".    Face à une situation qui se dégrade au fil des jours, l’émissaire  international Kofi Annan et le chef de la mission des observateurs de l’ONU en  Syrie, Robert Mood, tiendront une conférence de presse dans l’après-midi à  Genève sur l’avenir de cette mission dont le mandat expire le 20 juillet.    La trêve proclamée le 12 avril en vertu du plan de sortie de crise de M.  Annan est de plus en plus caduque avec la multiplication des opérations  militaires et des combats entre armée et insurgés, au prix de dizaines de morts  en majorité des civils chaque jour.    Les violences ont fauché la vie à plus de 250 personnes ces deux derniers  jours, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).    Jeudi a été "la journée la plus sanglante depuis l’instauration du  cessez-le-feu, et l’une des plus sanglantes depuis le début de la révolte" le  15 mars 2011, selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.    Et selon cette ONG, plus de 15.000 personnes, en majorité des civils, ont  péri en plus de 15 mois de révolte dans le pays où rien n’augure d’un arrêt  rapide des violences, en raison des positions tant éloignées des protagonistes  et des divisions de la communauté internationale.
   
 
 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!