En direct

L'attentat de Tripoli visait à nuire aux relations entre France et Libye

Le ministre libyen des Affaires étrangères,  Mohamed Abdelaziz, a jugé que l’attentat qui a visé mardi l’ambassade de France  à Tripoli visait à "nuire aux relations bilatérales" entre la France et la  Libye", évoquant notamment la piste de partisans de l’ancien régime de Kadhafi.    "Selon nous, l’objectif de cet attentat vise clairement à nuire aux  relations bilatérales qui sont très avancées entre la France et la Libye. Il  faut maintenir cette coopération et nous sommes heureux que le message de la  France (…) ait été de dire qu’il n’y aurait aucune conséquence négative sur  ces relations", a déclaré le ministre dans un entretien au quotidien Le Monde.    Un attentat à la voiture piégée a visé mardi l’ambassade de France à  Tripoli, blessant deux gendarmes français et provoquant d’importants dégâts,  dans la première attaque contre des intérêts français en Libye depuis la chute  du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.    "Les auteurs veulent nous signifier qu’ils sont là, bien présents, et  qu’ils peuvent peser sur le processus de démocratisation que nous menons. C’est  un acte criminel et terroriste. Pour l’heure, nous savons que l’explosif qui a  été utilisé (…) est très sophistiqué et qu’il n’a pas été fabriqué en Libye",  a assuré Mohamed Abdelaziz.    Le ministre libyen a émis l’hypothèse que des partisans de l’ancien régime  ont "noué des liens avec des groupes terroristes comme Al-Qaïda pour  déstabiliser la Libye".    "Ce genre d’attentat peut arriver partout, on l’a vu avec ce qui s’est  passé récemment à Boston, aux Etats-Unis. Mais nous sommes un pays en train de  se construire et nous avons deux défis majeurs à relever. Un défi intérieur,  avec la création d’une véritable armée et d’une police. Or cela prend beaucoup  de temps. Et un défi extérieur, posé par les partisans de l’ancien régime de  Mouammar Kadhafi, qui sont aujourd’hui très actifs", a souligné M. Abdelaziz. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close