Sports

Le CABBA perd la coupe et séduit le Président Bouteflika

  • Celle-ci a préférée ce jeter dans les bras des belouizdadis qui ont eu le dernier mots lors des tirs au but grâce à leur keeper Fellah.
  •  
  • Malgré l’échec du CABBA a s’octroyer la coupe, le club en est sorti fier de sa prestation sur le terrain pendant toute la durée du match. Tous ceux qui ont suivi la rencontre au stade ou sur la télé s’accordent sur ce point, le CABBA mérite la victoire et la coupe.
  •  
  • Malheureusement, la domination dans un match de coupe ne veut rien dire si on ne mène pas au score, ceci est la règle du football. La chance y est pour beaucoup, c’est ce qui s’était passé dans ce match ou le CRB, bien que dominé, a su gérer les tirs au but et remporter le match grâce à son gardien de but Fellah.
  •  
  • L’équipe du Bordj, le CABBA, a réussie à séduire le public et les amateurs du ballon rond par ses prestations. Sa qualification à la finale de la coupe d’Algérie a été un exploit en lui-même, et ce, après un parcours exceptionnel où elle a réussie à éliminer plusieurs grandes équipes telles l’ESS.
  •  
  •  
  • Yaïche tactiquement plus fort que Hankouche
  •  
  • La domination visible du CABBA durant toute la rencontre n’aurait pas eue lieu si ce n’est la bonne tactique suivie par le coach braidji Abdelkader Yaïche. Cette tactique a permis aux joueurs de s’imposer totalement sur le terrain et sur le déroulement du match. Les poulains de Yaïche ont raté beaucoup d’occasions durant les 90 minutes de jeu et même lors des prolongations, comme celle à la 128ème minute lorsque Assimba, bien que face à face avec le gardien Fellah, n’arriva pas à mettre le ballon là où il fallait. Bouharbit rata aussi de scorer à la 105ème et Hechoud à la 48ème quand le ballon heurte la barre sous les applaudissements du président Bouteflika.
  •  
  • Hankouche : Je reconnais que le CABBA a dominé
  •  
  • L’entraîneur du Chabab de Belouizdad a reconnu la domination totale que le CABBA a imposée sur le cours de la rencontre. Ce dernier n’a pas hésité à confirmer que les braidjis méritaient la coupe plus que son club. Cette reconnaissance de la part du coach du club adverse en est la preuve de la bonne prestation des criquets jaunes qui ont laissé passer une occasion en or. Cette bonne prestation a un peu diminuer la tristesse des braidjis.
  •  
  • Ennahar/ Yacine A.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!