En direct

Le casse-tête de la neutralisation des armes chimiques en Syrie

 

L’éventuelle neutralisation de  l’arsenal chimique syrien suppose l’envoi d’une importante force militaire au  sol ou des bombardements aériens aux conséquences incertaines, mais implique  avant tout de disposer de renseignements fiables et complets, s’accordent à  dire les experts.    "La première chose à faire est de savoir où les armes chimiques sont  stockées et où se trouvent les sites de production. Ca semble évident mais ce  n’est pas facile", assure David Kay, expert au Potomac Institute.    Et selon cet ancien chef des inspecteurs de l’ONU en Irak, "plus le pays  s’enfonce dans le chaos, plus cela devient compliqué". Le plus haut gradé  américain, le général Martin Dempsey, l’a reconnu devant le Sénat: sécuriser  les armes chimiques syriennes serait ardu "tout simplement parce qu’elles sont  déplacées et que les sites de stockage sont assez nombreux".    Pour Elizabeth O’Bagy, de l’Institute for the Study of War, "il est  impossible de recenser tous les sites", dont certains sont camouflés ou  souterrains.    La communauté internationale se garde bien d’évoquer une opération à ce  stade, s’efforçant déjà de confirmer l’utilisation à petite échelle d’armes  chimiques en Syrie.    Si la décision était prise d’intervenir pour neutraliser l’arsenal du  régime de Bachar al-Assad, estimé à plusieurs centaines de tonnes de gaz  moutarde, de sarin et de VX, la tâche ‘avèrerait immense.    "Même dans les meilleurs conditions, cela requiert des effectifs très  nombreux", simplement pour assurer une surveillance 24 heures sur 24 de chaque  site et empêcher toute intrusion, explique David Kay.    Ces troupes "peuvent être amenées à se frayer un chemin par la force  jusqu’au site puis le protéger contre toute attaque potentielle pendant que les  experts travaillent", abonde Michael Eisenstadt, du Washington Institute for  Near East Policy.    Vêtus de tenues de protection, dotés de stations de décontamination, les  spécialistes doivent ensuite trouver un moyen de neutraliser les agents  chimiques en y ajoutant d’autres produits chimiques pour les rendre inertes ou  les figeant dans un carcan de béton. Les incinérer suppose de les transporter  dans des installations spécifiquement conçues pour cela.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!