En direct

Le centre d'excellence de Rouïba dans la wilaya d'Alger inauguré en février 2016

Le centre d’excellence de formation aux métiers de l’énergie et de l’électricité de Rouïba (Alger), fruit d’un partenariat algéro-français, sera inauguré en février 2016, a annoncé samedi le directeur de wilaya de la formation et de l’enseignement professionnels, Ahmed Zegnoun.

   « Le centre assurera des formations TS en électrotechnique. Il sera inauguré à l’occasion de la rentrée professionnelle de février 2016 », a précisé Zegnoun lors de la visite à l’établissement de la ministre française de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, accompagnée du ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki.

  « Avant cela, l’établissement peut déjà assurer des formations conventionnées au profit des entreprises spécialisées dans le domaine de l’électrotechnique et des énergies. Nous sommes en train de travailler là-dessus », a souligné Zegnoun.

   Ce centre d’excellence, à vocation nationale, est doté de 300 places pédagogiques, de quatre ateliers équipés par le groupe Schneider Electric et de 200 lits pour l’internat, selon la fiche technique du projet.

   Grâce à la contribution matérielle et pédagogique du partenaire technologique (Schneider Electric), le centre d’excellence de Rouïba formera des enseignants, encadreurs et de jeunes techniciens aux métiers en rapport avec l’énergie et l’électricité.

  Dans une déclaration à la presse, Najat Vallaud-Belkacem et Mohamed Mebarki ont salué cette réalisation qui reflète le niveau de coopération entre l’Algérie et la France en matière de formation professionnelle.

  « Nous avons besoin de repenser nos systèmes de formation professionnelle. C’est pour cela que nous avons décidé d’investir dans les centres d’excellence. Les stagiaires vont bénéficier des meilleures compétences théoriques et pratiques dans cet établissement», a souligné Najat Vallaud-Belkacem.

  Elle a souligné que les deux ministères travaillent sur beaucoup d’autres projets notamment dans les secteurs de l’agriculture et de l’audiovisuel.

  Pour Mebarki, ce centre servira de locomotive au développement de la formation professionnelle en Algérie, en application de la stratégie du gouvernement qui consiste à créer des pôles d’excellence à travers le pays et dans chaque branche.

  Cet établissement est d’autant plus important qu’il est situé au coeur d’un bassin industriel où activent plus de 500 entreprises versées dans les domaines de l’électrotechnique et des énergies, a-t-il souligné.

  La rentrée septembre 2015 du secteur de la formation professionnelle sera marquée par le développement des centres d’excellence en partenariat avec des opérateurs économiques publics et privés, avait indiqué auparavant  Mebarki.

 « La création de centres d’excellence est une nouvelle démarche de partenariat adoptée par le secteur dans le but de faire adhérer le secteur économique public et privé dans les différentes étapes du processus de formation professionnelle », avait-il expliqué.

  Ce projet est l’aboutissement de la convention signée début décembre 2014, lors de la réunion à Paris du 2e Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français, relative à la mise en œuvre d’un centre d’excellence algéro-français de formation aux métiers de l’énergie et de l’électricité.

Aps

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!