En direct

Le chauffeur d’un bus à la cour suprême accuse un juge de corruption

  • « Il me donnait des sacs pleins d’argent qu’il recevait comme pots de vin, et me demandait de les cacher ». Ce sont les propos d’un chauffeur de bus à la cour suprême,  accusé de diffamation contre un juge, le président d’une chambre au conseil de l’état, accusé de corruption par l’accusé dans cette affaire dont les faits ont été portés devant la même institution juridique.
  • Le chauffeur de bus, accusé de vol de chèques appartenant à la victime, a déclaré, pour se défendre, que le juge lui donnait des sacs d’argent et lui demandait de les cacher sous les escaliers à l’intérieur de la cour suprême afin qu’il puisse les récupérer par la suite.
  • Poursuivi pour diffamation, l’accusé a nié toutes les accusations contre lui devant le juge. Le parquet a requis la peine de trois mois de prison ferme et une amende de 50.000 dinars algériens.
  • La défense de la victime a réclamée un dédommagement pour tous les préjudices causés, estimé à Un million de dinars algériens.
  •  
  • Ennahar/ Aïcha Bouzermane

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *