En direct

Le chef rebelle Ibrahim Ag Bahanga est désormais un homme seul

  •    "En se mettant en marge de l’accord (de paix) d’Alger (signé en 2006), Ibrahim ag Bahanga est désormais un homme seul. Presque tous ses compagnons ont regagné Kidal pour intégrer le processus de paix", a déclaré à la presse, à Kidal, Abdelkrim Ghrieb, médiateur en chef dans la crise.
  •  
  •    "C’est un jour important" pour le Mali, l’Algérie "à travers son président réaffirme qu’il restera aux côtés du Mali pour la suite du processus. Mon pays n’a aucun doute sur la volonté du président de la République du Mali (Amadou Toumani Touré) d’aboutir à une paix dans le nord" du Mali, a ajouté M. Ghrieb.
  •  
  •    Ag Bahanga n’est plus partie prenante de l’accord de paix d’Alger. Il a récemment connu d’importants revers sur le plan militaire et l’armée malienne affirme occuper désormais ses positions dans le nord du Mali, près de la frontière algérienne. 
  •  
  •    Plusieurs de ses hommes ont participé à la cérémonie organisée à Kidal au cours de laquelle plusieurs centaines de rebelles touareg maliens ont déposé les armes.
  •  
  •    Outre des hommes d’ag Bahanga, les éléments ayant participé à cette cérémonie sont ceux issus des rangs de l’Alliance pour la démocratie et le changement (ADC, favorable à l’accord de paix d’Alger signé en 2006). 
  •  
  •    
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *