Economie

Le ciment dans la réalisation des routes: Une démarche pour rationaliser les dépenses

Algérie – Evoquant le deuxième objectif de la stratégie de développement de l’industrie du ciment, Mme Tamazirt a indiqué qu’il s’agit de diversifier la production des entreprises algériennes, à l’instar des produits de ciment pétrolier et du béton prêt à l’emploi, de réfléchir à d’autres accès pour l’excédent de production, outre l’utilisation de cette matière dans la réalisation des infrastructures routières, une démarche, a-t-elle dit, en pleine adéquation avec les mesures initiées par l’Etat pour rationaliser les dépenses et réduire les importations.

L’organisation de cette journée d’études « émane de la conviction des pouvoirs publics, en tête desquels le Premier ministre, de la nécessité de trouver les meilleures voies pour le développement de cette technique dans notre pays, fructifiant ainsi les investissements importants consentis par le pays dans l’industrie du ciment », a indiqué la ministre.

Ainsi la proposition de prise en charge de l’excédent de production du ciment, objet de la journée d’études, vise à examiner les intérêts économiques et techniques de la réalisation des routes avec le béton de ciment en Algérie.

Les premières études effectuées par les experts sur cette technique font état d’une « importante opportunité économique consacrant l’utilisation quasi exclusive des produits locaux dans la réalisation de ce type d’infrastructures pouvant limiter l’importation du bitume, un produit extrêmement polluant et périssable », a-t-elle souligné.

Mettant en avant l’importance accordée par son département aux conclusions devant couronner cette rencontre, Mme Tamazirt a affirmé que ces propositions et recommandations seront prises en considération par les pouvoirs publics dans les décisions en rapport avec le développement de l’industrie du ciment.

Organisée sous le patronage du Premier ministre, Noureddine Bedoui avec la collaboration du ministère des Travaux publics et des Transports, la rencontre a été marquée par la participation de représentants de plusieurs instances et entreprises publiques et privées, des entreprises de réalisation des routes, des experts et des techniciens.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close