En direct

Du coup de l’éventail en 1827 à la fouille d'Orly en 2015

Par ses fouilles au corps humiliantes de nos ministres à l’aéroport de Paris, devenues une habitude, la France de Hollande et Valls semble venger son consul Pierre Duval, humilié et frappé par le Dey d’Alger, Hussein Dey le 30 avril 1827.

La France refusait de rembourser une dette et son roi arrogant et impoli, refusa de répondre à trois lettres « amicales » du Dey Hussein.

C’était le premier incident diplomatique entre l’Algérie et la France : le Dey Hussein, recevant le 30 avril 1827 en audience le consul de France Pierre Deval, lui demande la réponse du roi de France à trois lettres « amicales » qu’il lui avait écrites. Le consul lui répondant que le roi ne peut lui répondre, et ajoutant, aux dires du dey, « des paroles outrageantes pour la religion musulmane » (que le dey ne précise pas), celui-ci lui donne deux ou trois coups d’éventail.

Cet incident diplomatique sera exploité par la diplomatie française. Le dey refusant de présenter ses excuses, l’affaire est considérée par la France comme un casus belli entraînant l’envoi d’une escadre pour opérer le blocus du port d’Alger. L’escalade diplomatique conduira à l’expédition d’Alger.

La France d’aujourd’hui, qui n’est pas différente de celle de Napoléon et les français d’aujourd’hui, qui sont tout aussi arrogants et impolis que leurs ancêtres les Gaulois, essayent toujours d’humilier et mépriser les Arabes et les musulmans en général et les Algériens en particulier.

Après l’humiliation du ministre de la Communication, Hamid Grine, par la police française de l’air et des frontières, cette dernière a reconnue avoir «reçu des ordres d’en haut », ce qui veut dire que cet acte était prémédité en haut lieu, donc par le gouvernement. Ce qui veut dire aussi que de telles agissements vont se répéter dans le future si les autorités algériennes ne traitent pas les diplomates et ministres français de la même manière.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!