En direct

Le déficit commercial de l'Algérie en très forte baisse, à 1,69 milliard en début 2017

Le déficit commercial de l`Algérie a atteint 1,69 milliard de dollars (usd) sur les deux premiers mois de 2017,  contre un déficit de 3,72 milliards usd sur la même période de 2016, soit une baisse de l`ordre de  2,03 milliards usd correspondant à un recul de 55% du déficit entre les deux périodes de  comparaison, a appris lundi l`APS auprès des Douanes.

Les exportations ont augmenté à 6,05 milliards usd entre janvier et fin février de l`année  en cours contre 3,99 milliards usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 51,67%  correspondant à une augmentation de 2,06 milliards usd, précise le Centre national de l`informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).

Pour les importations, elles se sont stabilisées en s`établissant à 7,75 milliards usd en  janvier-février 2017 contre 7,71 milliards usd  en janvier-février de l`année écoulée, soit une  légère hausse de 0,51%. 

Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 78% contre 52%.

Grâce au redressement des cours pétroliers qui ont souvent dépassé les 54 dollars en  janvier-février, les exportations des hydrocarbures, ayant représenté

92,4% du total des exportations, ont atteint 5,6 milliards usd contre 3,76 milliards usd à la même  période de 2016, en hausse de 1,84 milliard usd (+48,87%).

Quant aux exportations hors hydrocarbures (7,6% du montant global des exportations), elles ont augmenté à 460 millions usd contre 234 millions usd (+96,6%).

Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 395 millions usd  (contre 174 millions usd), des biens alimentaires avec 42 millions usd (contre 43 millions usd), des produits bruts avec 13 millions usd (contre 8 millions usd), des biens d`équipements industriels avec 8 millions usd (contre 6 millions usd) et des biens de consommation non alimentaires avec 2 millions usd (contre 3 millions usd).

Pour ce qui est des importations, sur les sept (7) groupes des produits importés, trois (3) ont enregistré une baisse : les groupes énergie et lubrifiants, biens de consommation non  alimentaires et  demi-produits.

Les importations des produits alimentaires ont augmenté à 1,51 milliard usd (contre 1,24  milliard usd), les biens d`équipement industriels à 3 milliards usd (contre 2,67 milliards usd), les biens d`équipement agricoles à 106 millions usd  (contre 79 millions usd) et les produits bruts à 299 millions usd (contre 280 millions usd) .

Par contre, les importations ont chuté dans les groupes Energie et lubrifiants à 151 millions usd (contre 225 millions usd), dans les demi-produits à 1,61 milliard usd (contre 1,92  milliard usd) et dans les biens de consommation non alimentaires à 1,06 milliard usd (contre 1,29  milliard usd).

Sur les 7,75 milliards usd d`importations enregistrées, des montants de 4,63 milliards usd ont été payés par cash (59,7% des importations), soit une hausse de près de 3% des règlements par cash par rapport à la même période de 2016.

Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 37% pour un montant de 2,86  milliards usd (baisse de 0,2%), tandis que les comptes en devises propres n`ont financé aucune importation.

Le reste des importations a été financé par le recours à d`autres moyens de paiements à hauteur de 261 millions usd (en baisse de 25,4%).

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close