Monde

Le député britannique Galloway: "Je suis venu pour être avec les héros de la résistance de Palestine"

  •    "Je suis venu en Palestine plusieurs fois mais il s’agit de la visite la plus chargée d’émotion après 22 jours d’une agression génocidaire contre le peuple palestinien", a déclaré à la presse ce député controversé et ardent défenseur de la cause palestinienne après avoir franchi la frontière de Rafah, entre l’Egypte et la bande de Ghaza.
  •  
  •    Il a assuré être venu "pour être avec les héros de la résistance de Palestine (et) le gouvernement de Palestine", en référence au mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Ghaza et aux groupes armés qui ont affronté l’armée israélienne lors de l’offensive de décembre janvier.
  •  
  •    La campagne, destinée à réduire au minimum les tirs de roquettes sur Israël, a fait plus de 1.300 morts et dévasté le territoire palestinien.
  •  
  •    Le convoi parti par la route de Londres en février avec à son bord 1,4 million de dollars d’aide, était arrivé samedi à Al-Arich, en Egypte, à une quarantaine de km du point de passage de Rafah.
  •  
  •    "Tout ce que nous avons apporté sera donné demain matin (mardi), tous nos véhicules, toutes nos clés, tout notre argent, toute notre aide à Ismaïl Haniyeh, le Premier ministre élu de Palestine", a-t-il ajouté plus tard lors d’un intervention aux côtés de responsables du Hamas à Ghaza.
  •  
  •    "Peut-être les Américains, les Britanniques, et les Israéliens ne reconnaissent pas Ismaïl Haniyeh en tant que Premier ministre de Palestine mais nous le reconnaissons", a-t-il lancé. Il a appelé tous les "pays du monde à envoyer des convois à Ghaza pour briser ce siège meurtrier", faisant référence au blocus israélien du territoire.
  •  
  •    M. Galloway a toutefois précisé qu’une partie du convoi avait dû transiter par Israël pour être contrôlée.
  •  
  •    Dimanche en Egypte, le convoi, qui transporte notamment du matériel médical, avait été la cible de jets de pierres. Des slogans anti-Hamas avaient aussi été écrits sur certains véhicules.
  •  
  •    M. Galloway avait mené dans les années 90 une campagne contre le régime de sanctions frappant l’Irak de Saddam Hussein, où il s’est rendu à plusieurs reprises.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close