En direct

Le FLN est un allié stratégique du RND au service de l’Algérie (Ouyahia)

 Le secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a affirmé samedi à Skikda que le parti du Front de libération nationale (FLN) était un “allié stratégique du RND au service de l’Algérie”.

“Au nom des militants du RND, de Bordj Badji Mokhtar à Oum Teboul et de Djanet à Tamanrasset, je redis que le FLN est un allié stratégique du RND au service de l’Algérie”, a insisté M. Ouyahia qui intervenait lors d’un meeting organisé à l’occasion de la célébration du 19ème anniversaire de la création du RND (21 février 1997).

 M. Ouyahia a ajouté, devant une assistance nombreuse, que le RND, avec les principaux partis, dont notamment le FLN, étaient “mobilisés pour protéger le pays contre toute menace ou tout danger visant à +casser la maison Algérie+ et la cohésion nationale”.

 Saluant les militants et les cadres du FLN, le secrétaire général par intérim du RND, qui a tenu à adresser un “salut particulier” au secrétaire général du FLN, a affirmé que les deux partis (FLN et RND) “oeuvrent, contrairement, à ce que tentent de faire accroire certains perturbateurs voulant +investir dans le vent du printemps arabe+, à défendre les intérêts du pays et à lutter contre tous les dangers qui le menacent”.

 Le RND est décidé à “maintenir sa ligne et à travailler dans le cadre des valeurs du premier Novembre et du patriotisme”, et est déterminé à “demeurer au premier rang pour assumer ce rôle”, a souligné M. Ouyahia, insistant sur le “soutien indéfectible” du RND au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à qui il a rendu un vibrant hommage pour “les sacrifices personnels qu’il continue de consentir au service de l’Algérie”.

 Rappelant le discours du président de la République à Sétif (le 8 mai 2012), M. Ouyahia a indiqué, à ce propos, que le président “voulait et pouvait partir se reposer, mais pour des raisons liées à la protection du pays, et que l’Histoire dévoilera plus tard, il a décidé de se sacrifier pour l’Algérie”.

 Le soutien du président Bouteflika “n’est pas un slogan, mais émane d’une conviction profonde car il s’agit de l’avenir de la patrie pour laquelle notre parti est décidé de continuer à militer de toutes ses forces sur le terrain”, a également indiqué le secrétaire général par intérim du RND, rappelant aussi “les acquis industriels de l’Algérie, à Ain Smara, à Tiaret et ailleurs”.

 L’Algérie qui a “vaincu le terrorisme grâce au dévouement de son armée et de ses forces dé sécurité, veut aujourd’hui relever d’autres défis vitaux comme la stabilité du pays qui se trouve aujourd’hui entouré d’une “ceinture de feu”, a soutenu M. Ouyahia, estimant que même “si l’on mettait un soldat à chaque mètre le long de la frontière, le meilleur gardien du pays demeurera le peuple algérien”. C’est pourquoi, a-t-il dit, “la responsabilité des politiques qui doivent mobiliser et sensibiliser les citoyens sur l’importance des enjeux, est engagée”.

 Soulignant “l’importance d’accompagner, d’orienter et d’éclairer les citoyens à propos de la loi de finances complémentaire 2015, qui vise à renforcer et fortifier le pays économiquement, loin de toute division”, il a indiqué que les augmentations apportées dans le coût des carburants étaient “insignifiantes par rapport à celles pratiquées en Arabie Saoudite avec 40 % d’augmentation et au Venezuela avec 6.000 %”.

 M. Ouyahia a conclu son discours de près d’une heure en rendant hommage à la wilaya de Skikda, à son histoire révolutionnaire et aux grands hommes qu’elle a enfantés et qui ont tant donné au pays.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!