En direct

Le Front pour la bonne gouvernance plaide pour un régime semi présidentiel

Le Secrétaire général du Front pour la bonne gouvernance (FBG), M. Aissa Belhadi, a plaidé, samedi à Tipasa en faveur d’un amendement constitutionnel consacrant un régime semi-présidentiel en Algérie, avec une option, à terme, pour le régime parlementaire.’’Le FBG a présenté une proposition dans ce sens aux autorités supérieures du pays’’, a révélé M. Belhadi aux militants et sympathisants de son parti lors d’une rencontre de sensibilisation, soulignant que le mémorandum présenté propose la ’’consécration du régime semi présidentiel, par notamment la préservation du pouvoir législatif (avec un parlement à deux (2) chambres), en gardant le principe de séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice’’.Le parti a, également, proposé ’’l’instauration d’un tribunal constitutionnel à caractère juridictionnel plus que consultatif, avec la limitation de l’investiture présidentielle à deux mandats seulement et de l’âge du chargé du pouvoir exécutif à 65 ans au plus’’, a fait savoir le leader du FBG.Pour M.Belhadi ’’l’expérience politique et démocratique en Algérie n’a pas encore atteint le niveau requis pour l’instauration d’un régime parlementaire, d’une part, et que la représentativité parlementaire reste relative, quel que soit son niveau de crédibilité, d’autre part’’, a-t-il observé.S’exprimant sur la commission de révision de la constitution, il a estimé que son rôle est purement ’’technique’’ vu qu’elle est chargée d’élaborer un avant projet de loi sur l’amendement constitutionnel sur la base des propositions des partis.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!