Economie

Le gouvernement algérien promet une lutte "sans merci" contre la corruption

  •    Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, s’est engagé devant les députés réunis pour la dernière fois de l’année jeudi à ce que le gouvernement "livre une lutte sans merci contre toutes les pratiques illégales" en 2011 au sein du géant des hydrocarbures.
  •  
  •    Le successeur du controversé Chakib Khelil, démis de ses fonctions fin mai après des accusations de corruption touchant son équipe après avoir occupé le portefeuille de l’énergie durant dix ans, a assuré que le secteur de l’énergie "se portait bien" et que la première entreprise publique "demeurait encore le poumon économique du pays".
  •  
  •    La Sonatrach a annoncé jeudi qu’elle avait réalisé en 2010 près de 57 milliards de dollars de recette.
  •  
  •    "Les poursuites judiciaires engagées contre des responsables de la société ne sont pas le propre de notre pays ni de notre secteur, mais nous déplorons toutefois les actes reprochés à ces responsables et que nous estimons gravissimes", a relevé le ministre.
  •  
  •    M. Yousfi n’a avancé aucun chiffre sur les sommes réelles dilapidées ou détournées dans les multiples scandales sur lesquels planche la justice.
  •  
  •    La Sonatrach pour sa part a établi récemment de nouvelles règles de conduite, un code aussi bien adressé à ses employés et cadres dirigeants qu’à ses partenaires et fournisseurs.    
  •    
  • Ennaharonline
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!