Economie

Le groupe pétrolier ENI dévoile ses résultats pour 2013

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Le groupe pétrolier italien ENI a dévoilé ses résultats pour 2013 et ébauché ses plans pour les années à venir avec des perspectives de croissance dans le cadre de son nouveau plan stratégique à l’horizon 2017.Le groupe, qui a vu ses résultats financiers reculer l’année écoulée, met en exergue les pertes subies sur le continent africain, notamment en Libye et au Nigeria, mais estime que la baisse de résultats a pu être quelque peu compensée par les résultats obtenus en Algérie et en Egypte.Le groupe qualifie les résultats dans ces deux pays de «montée en puissance ayant partiellement compensé les effets de l’arrêt des installations dans les pays ayant été la proie de troubles politiques et sécuritaires» comme ce fut le cas en Libye et au Nigeria,  en plus des problèmes techniques rencontrés sur d’autres installations à travers le monde. Pour les perspectives de production, le groupe italien table sur une embellie en Afrique grâce à une découverte importante d’hydrocarbures au large du Congo, mais aussi à une augmentation de la production en Algérie grâce notamment aux résultats prometteurs attendus de l’exploitation des champs entrés en production en 2013 en association avec Sonatrach. ENI cite, dans son bilan 2013, le gisement de Menzel Ledjmet Est, et le gisement pétrolier d’El Merk. Deux champs importants situés dans le bassin de Berkine, à 220 km au sud-est de Hassi Messaoud, et dont la production est effective respectivement depuis les mois de janvier et février 2013. Le périmètre Ledjmet est composé du gisement de gaz humide (MLE) et d’un gisement d’huile et de gaz, Central Area Field Complex (CAFC), d’une capacité de production de 9 millions de mètres cubes de gaz commercial, dont 3 milliards de mètres cubes par an, 12 000 barils de GPL, 10 000 barils de condensat et 5000 barils d’huile. Il est à noter que le groupe italien a subi des pertes conséquentes en 2013 suite à une baisse 4,8% de sa production totale d’hydrocarbures à 1,619 million de barils par jour (mbj). Au cours du 4e trimestre, sa production a particulièrement été touchée suite à une chute de près de 10% à 1,577 mbj. Les problèmes rencontrés en Libye et au Nigeria risquent probablement de durer en 2014, ce qui n’arrange pas les affaires d’ENI dont la production devrait se maintenir au mieux au même niveau qu’en 2013.
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

bilel messoudi

Journaliste-Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2014
Dans la presse électronique depuis avril 2009. Spécialisé dans l’information de sports .
adresse: cité 722 logement sidi yaya – hidra alger
bilel-messoudi@ennaharonline.com

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *