En direct

Le haut commissariat au développement de la steppe licencie 1000 cadres

  • Suite à cette décision, les travailleurs concernés par ce licenciement ont menacé de recourir à des protestations et de faire porter leur voix au ministre de l’agriculture et du développement rural afin qu’il intervienne pour mettre fin aux dépassements dont ils font l’objet.
  • Selon des informations rapportées par des responsables qui étaient présent à la réunion tenue la fin de la semaine passée au siège du haut commissariat pour le développement de la steppe, à Djelfa, présidé par le directeur de l’administration générale, la décision de mettre fin aux fonction de mille cadres, travaillant comme contractuels, a été prise. Ces derniers bénéficiaient du renouvellement de leurs contrats chaque année afin de permettre le bon déroulement de cette établissement et éviter toute entrave aux projets en cours de réalisation. Mais cette fois ci, la nouvelle est tombée comme la foudre sur la tête de ces cadres contractuels. Beaucoup ont menacé de recourir à des manifestations devant le siège du haut commissariat et devant le siège du ministère de l’agriculture.
  • Par ailleurs, et selon des sources d’Ennahar, des cadres avec double fonction ont été exclus de cette décision. Ils ont bénéficiés de contrats alors qu’un millier de cadre en ont été privés.
  •  
  • Ennahar/ habiba mahmoudi

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close