Culture

Le Maroc enterre l’arabisation pour retourner au français

Le ministre de l’éducation nationale marocain, Rachid Belmokhtar, a présenté le 1er décembre 2015 au cabinet royal un important programme visant à « franciser » l’enseignement des mathématiques, des sciences naturelles et des sciences physiques, rapporte vendredi Le Monde.

Ce programme, qui prévoit également l’enseignement du français dès la première année du primaire au lieu de la troisième actuellement, a été préparé et présenté par le ministre au roi à l’insu du Chef du gouvernement Benkirane, ajoute le quotidien français.

Hors de lui, M. Benkirane s’en est pris au ministre de l’Education : “Tu t’es attelé à l’introduction du français, mais alors le feu va prendre ! Cela, c’est le chef du gouvernement qui l’estime et l’évalue… C’est pour cela que quand sa majesté le roi a décidé un jour de choisir un chef du gouvernement, il n’a pas désigné Belmokhtar, il a choisi Benkirane… S’il voulait Belmokhtar, il l’aurait pris, il le connaît avant moi. Il m’a désigné moi pour que ce soit moi qui décide… et c’est pour cela que je [t’ai] adressé une lettre pour [te] dire que cette décision de franciser ces matières, il faut que [tu] l’ajournes afin que nous y réfléchissions parce que moi je n’étais pas au courant et que [tu] n’y as pas accordé d’importance.”

 

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!