En direct

Le militant de la cause nationale Mohamed Saïd Mazouzi n’est plus

Le militant de la cause nationale et ancien ministre du Travail, Mohamed Saïd Mazouzi, est décédé mardi à Alger l’âge de 92 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

  Militant du Parti du peuple algérien (PPA), dès son jeune âge dans la région de la Kabylie maritime (Tigzirt), au côté de Omar et Mansour Boudaoud, Ahmed Zerouali et de Amar Haddad, le défunt avait fait partie du noyau ayant préparé l’insurrection du 8 mai 1945.

  Fervent militant et très actif sur le terrain, le défunt n’avait pas reçu avec son groupe le “contre ordre” du PPA pour arrêter les actions contre le colonisateur français.

  Il est ainsi passé à l’action avec notamment son compagnon Amar Haddad, pour tenter d’abattre le bachagha Ait Ali. Le révolutionnaire a fini par être arrêté en 1945 et condamné à perpétuité par le régime colonial français pour avoir osé remettre en cause sa politique et son autorité. Il sera ainsi emprisonné jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962.

  A l’indépendance, Mohamed Saïd Mazouzi sera nommé wali de Tizi Ouzou, où il sera très respecté par les habitants pour son dévouement, ses qualités de travail et son engagement pour l’épanouissement de cette région.

  Il sera appelé par le défunt président Houari Boumediene pour lui confier le portefeuille du ministère du Travail en 1968. Mohamed Saïd Mazouzi occupera également le poste du ministre des Moudjahidine.

  Le moudjahid et révolutionnaire a décidé de se retirer de la vie politique de manière définitive en 1988.

Aps 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!