Santé & Bien-être

Le ministère de la Santé dément la fermeture des cliniques «privées» qui font des opérations chirurgicales

Algérie – Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière a démenti dimanche, dans un communiqué, l’information selon laquelle les cliniques «privées» qui font des opérations chirurgicales vont être fermées.

« Pour corriger l’erreur ayant été relayée par des journaux et des pages électroniques selon laquelle le ministère de la Santé a décidé de fermer toutes les cliniques privées qui font des opérations chirurgicales, ledit ministère explique que cette information est infondée assurant que le secteur privé restera complémentaire au secteur public et une partie intégrante du système de la santé nationale », précise le communiqué.

« D’autre part, le ministère annonce que les opérations d’inspection et de contrôle se poursuivront pour garantir le bon déroulement du travail de notre établissement de santé et préserver la sécurité des patients selon les dispositions réglementaires stipulées dans les cahiers de charges », conclut la même source.

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. Ces cliniques et ces medecins ne sont nullement complementaires ..tarifs exorbitants..absence d hygiene..personnel paramedical incompetent..ne disposent d aucune structure lourde..en cas de pepin le malade est dirige…vets l hopital!..des cliniques qui travaillent sir le nombre de malades pour le chiffre d affaires..comme les medecins qui traitent de 60 a 130 patients jour a raison de 2000 da par tete….cliniques et medecins prescrivent a tour de bras des examens..radios..dopplers..scanners..irm..etc…pour faire fonctionner les labos d analysrs et examens..et bien evidement toucher le pourcentage..tout est en place pour gruger et plumer les malades..au nom d une medecine…qui n existe plus!..aucun medecin ne vous dira ce dont vous souffrez..ni diagnostic ni wallou..une ordonnance type..et hop….a la caisse!!!

  2. comment se fait il qu’un commerçant dont la recette ne dépasse pas 20.000 dinars jour est controlé à longueur d’année et la clinique privée qui partique des interventions à raison de plus de 500.000, oui mesdames et messieurs, CINQ CENT MILLES dinars l’une et Dieu Sait combien ils en pratiquent par jour, et ces grands pachas de la santé publique ne sont pas inquiétés !!! ne sont ils pas des commerçants sans scrupule ? comment se fait il qu’ils n’affichent pas les tarifs des interventions comme TOUT LE MONDE. Monsieur le Ministre de la Santé Publique, avez vous une explication à nous donner. Mes respects !!!!
    la clinique privée d’el-oued pratique des interventions à, tenez vous bien, 800.000 DINARS et les praticiens partent d’alger meme pour la journée et le lendemain ils rentrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close