En direct

Le ministère des Affaires étrangère confirme la mort d'un franco-Algérien à Sanaa

Sa mort "s’est produite lorsqu’il a été arrêté avec son compagnon Franco-Marocain à un barrage dressé par des miliciens houthis", a indiqué à l’agence de presse APS le porte-parole du ministère, Abdelaziz Benali Cherif.

"Lors du contrôle, une altercation a éclaté et la situation a vite dégénéré. Le Franco-Algérien a été mortellement atteint par des tirs des miliciens, alors que son compagnon a été gravement blessé", a-t-il précisé.

Une source de sécurité yéménite et un diplomate occidental avaient indiqué  qu’un Franco-Algérien avait été tué et un Franco-Marocain blessé mercredi par des tirs de miliciens chiites à un barrage dans la capitale yéménite.

Selon M. Benali Cherif, la victime tuée est Farid Hamou, natif de Metz (est de la France), où il a toujours vécu.

Il a effectué plusieurs voyages au Yémen avant de s’y installer il y a quelques mois avec son épouse et sa fille pour y poursuivre des études de théologie au centre salafiste "El Fath" à Sanaa.

Les incidents armés, souvent mortels, sont fréquents au Yémen, notamment à Sanaa que des miliciens chiites contrôlent depuis le 21 septembre.

La rébellion chiite, dont le bastion se trouve à Saada dans le nord du pays, a profité de l’instabilité chronique du Yémen depuis le soulèvement de 2011 contre Ali Abdallah Saleh pour aller prendre le 21 septembre la capitale Sanaa.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!