Economie

Le ministère du Commerce: Hausse quasi-générale des prix alimentaires au détail

Les citoyens et les associations ont été nombreux à contester les factures salées des aliments de large consommation, qui ont connu une hausse dès le début de 2017.

En effet, les prix au détail de la majorité des produits alimentaires ont connu une hausse sensible en décembre dernier par rapport au même mois de 2015, a indiqué l’APS.

Le ministère du Commerce a déclaré qu’une augmentation des prix de certains produits a été enregistrée, principalement le lait pour nourrissons (+9,8%), la levure sèche (+8,9%), les pâtes (+8%), le concentré de tomate (+6,7%), le café (+6,7%) Farine conditionnée (+6,3%), du thé (+6,1%), du riz (+5,7%), du sucre blanc (+3,5%) des huiles végétales (+ 1%) et de la semoule (+0,3%).

Une augmentation plus significative concernant les légumes secs, a caractérisé les pois chiches (+ 63%), les haricots secs (+6,6%) et les lentilles (+5,3%).

Pour les légumes frais, à l’exception du prix de l’oignon sec qui a fortement baissé (-37%), ceux des autres produits ont augmenté tels que l’ail importé (+30,2%), la tomate fraîche (+18,5%), la pomme de terre (+2%) et l’ail local sec (+1,2%).

S’agissant des viandes, les prix moyens à la consommation ont baissé à l’exception de celui de la viande bovine congelée qui a enregistré une hausse de 2,8%, pour les viandes locales, les prix moyens ont diminué pour la viande ovine (-1,5%) et le poulet éviscéré (-4,2%).

Quant aux œufs, leur prix moyen a nettement augmenté avec une hausse de 36,4% en décembre 2016 par rapport au même mois 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close