En direct

le ministre égyptien de la Justice démissionne avant un remaniement

Le ministre égyptien de la Justice,  Ahmed Mekki, a présenté sa démission dimanche, avant un remaniement ministériel  attendu dans les prochains jours au cours duquel il devait être remplacé, ont  annoncé les médias d’Etat. Le président Mohamed Morsi a affirmé samedi qu’il allait "bientôt" procéder à un remaniement.  L’opposition réclame depuis des mois un gouvernement d’union nationale et  conditionne sa participations aux législatives, qui pourraient avoir lieu à  l’automne, au limogeage du Premier ministre Hicham Qandil. Un conseiller du président a indiqué à l’AFP que huit portefeuilles devaient changer de main, y compris des ministères "importants", et les médias  avaient rapporté que M. Mekki en feraient partie.La télévision d’Etat et le site internet du quotidien gouvernemental  Al-Ahram ont indiqué que le ministre de la Justice avait "présenté sa  démission" dimanche. Le Premier ministre Hicham Qandil pourrait cependant refuser cette  démission, comme il l’a fait par le passé avec d’autres ministres.  M. Mekki, un magistrat dissident et respecté sous le régime déchu de Hosni  Moubarak, est aujourd’hui critiqué par l’opposition comme par les partisans de  M. Morsi. Il avait déjà menacé de démissionner après l’adoption en novembre  d’un décret dans lequel le président s’accordait des pouvoirs exceptionnels. Le gouvernement de M. Qandil est critiqué pour ses difficultés à faire face  à la grave crise économique. L’Egypte est depuis la révolte de début 2011  confrontée à une montée du chômage, à une baisse des revenus du tourisme et à un effondrement des investissements étrangers en raison de l’instabilité. Le Qatar a récemment annoncé qu’il allait acheter en Egypte des obligations pour 3 milliards de dollars, qui vont s’ajouter à une assistance financière de5 milliards de dollars au pays. Le Caire et le Fonds monétaire international (FMI) sont par ailleurs  engagés dans des discussions difficiles autour d’un prêt de 4,8 milliards de dollars assorti d’un programme de réformes économiques.

    

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close