Algérie

Le Moudjahid de la wilaya Une historique Guedda Ahmed n’est plus

Algérie_ Le Moudjahid de la wilaya Une historique (Aurès-Nemamcha), Ahmed Guedda, est décédé dimanche à l’hôpital Touhami Benflis de Batna, où il avait subi une intervention chirurgicale, à l’âge de 86 ans, apprend-on auprès de ses proches.

Compté parmi les rares derniers « 1er novembristes » (combattants du 1er novembre 1954) des maquis des Aurès encore en vie, Guedda est l’un des compagnons de combat de Mustapha Benboulaid.

Ahmed Guedda, qui a eu une prise de conscience nationaliste précoce, a pris le maquis en 1946 pour intégrer les rangs des « rebelles » des Aurès, appelés à l’époque « Bandits d’honneur ».

En 1950 , à peine âgé de 18 ans, il fut condamné à mort par la justice coloniale, au même titre que ses compagnons, dont entre autres, Grine Belgacem, Hocine Berhail, Bensalem Habachi, derdouni Ali, Sadek Chebchoub, Bezelmat et Aissa El Meki.

En 1951, il fut parmi les militants qui été chargés par Benboulaid pour recevoir dans les maquis des Aurès les militants de l’Organisation spéciale (OS) qui étaient en fuite, dont Zighout Youcef, Lakhdar Bentobal, Didouche Mourad, Bouzida Mohamed et Abdelhafidh Boussouf.

Il fut en compagnie de Grine Belgacem parmi « les Bandits d’honneur » ayant survécu jusqu’au déclenchement de la Guerre de libération nationale. C’est dans ce cadre qu’il fut chargé par le futur colonel de l’Armée de libération nationale (ALN) en Wilaya Une d’organiser le déclenchement de la Révolution sur la versant sud des Aurès et dans la région de Biskra.

Le défunt Ahmed Guedda est connu dans toute la région des Aurès-Nemamcha par son engagement pour les idées nationalistes, sa droiture, son sens d’honneur de combattant de la glorieuse ALN et surtout par sa sagesse.

Il sera inhumé, selon ses proches, lundi au cimetière de Batna.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close