En direct

Le NEPAD : un des défis majeurs de la politique africaine de l’Algérie

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.


L’Algérie consacre des efforts soutenus à la promotion du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), depuis son lancement en 2001 à Lusaka (Zambie) et en fait un axe important de sa politique africaine.

Initié par les présidents Abdelaziz Bouteflika et les ex chefs d’Etat Thabo M’Beki (Afrique du sud) et Olusegun Obasanjo (Nigeria), le NEPAD vise à concrétiser les aspirations profondes des peuples africains au développement et à la croissance durables et rompre à jamais avec la dépendance, avait affirmé le Secrétaire exécutif du NEPAD, Ibrahim Mayaki, à l’occasion du 11e anniversaire de sa création.

Ses initiateurs avaient pour ambition de changer l’image que le monde avait de l’Afrique. Un continent en proie à la misère, aux coups d’Etat militaires et aux systèmes politiques et économiques fragiles.

L’Algérie s’est ainsi attelée à la réalisation de grands projets économiques en vue d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) aux niveaux national, continental et international.

Pour contribuer à la réalisation de l’intégration régionale du continent, l’Algérie a réalisé des infrastructures de base, notamment le projet de Transsaharienne (Alger-Lagos) et du projet de gazoduc reliant le Nigeria à l’Europe via l’Algérie et le Niger.

L’Algérie a également achevé sa partie du projet de réseau de fibres optiques reliant Alger à Abuja. En plus de la ligne reliant Alger à la frontière nigérienne, une ligne devant relier la frontière algéro-nigérienne à Zender (Niger) est prévue et une autre extension de ce réseau est projetée pour desservir la zone allant de la frontière algéro-malienne à Gao (Mali).

La partie algérienne de ce réseau sera de plus consolidée, en termes de capacité, à travers une nouvelle ligne de 750 km de fibres optiques longeant le tracé du transfert d’eau In Salah-Tamanrasset, inauguré récemment.

L’Algérie a toujours veillé à mettre en oeuvre une démarche africaine reposant sur une nouvelle stratégie fondée sur un véritable partenariat prenant en compte les intérêts communs et l’égalité des chances pour tous les pays du continent.

A travers le processus que représente le NEPAD, l’Algérie et ses partenaires africains ont "repositionné" l’Afrique, au plan international, car elle représente un nouveau pôle de développement dans l’économie mondiale.

L’Algérie a dans ce contexte toujours plaidé pour le NEPAD dans les fora internationaux et occupé une grande place dans la mise en oeuvre de ce programme de développement de l’Afrique. Elle est ainsi membre actif au sein de ses organes, notamment le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP).

Pierre angulaire du NEPAD, le MAEP permet aux pays africains d’évaluer les différentes expériences et d’en tirer profit en vue de promouvoir des normes élevées de gouvernance politique et économique et aider au règlement des problèmes rencontrés par certains d’entre eux.

Le MAEP a passé en revue le rapport de l’Algérie en février 2009 selon quatre critères précis, que sont la démocratie et la bonne gouvernance, la gouvernance économique, la gouvernance des entreprises et le développement socio-économique.

Le rôle de l’Algérie en faveur du NEPAD s’est illustré à travers les discours du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, appelant lors du sommet France-Afrique à Nice (France) en mai 2010 notamment, à un partenariat équilibré qui prend en compte les intérêts de l’Afrique".

Lors du sommet arabo-africain, tenu à Syrte (Libye) en octobre 2010, le président Bouteflika avait par ailleurs développé une approche reposant sur la complémentarité entre les pays africains et arabes eu égard aux relations de voisinage entre de nombreux pays des deux ensembles.

Au cours du sommet Afrique-Europe en novembre 2010, le chef de l’Etat avait exposé la vision de l’Algérie et à travers elle celle du continent quant au nécessaire établissement d’un véritable partenariat entre l’Afrique et l’Europe, notamment en matière de développement, de paix, de sécurité et de réduction du fossé entre le nord et le sud.

Les efforts de l’Algérie dans le cadre du NEPAD ont permis à l’Afrique de faire des pas importants dans le domaine de la paix, de la sécurité et du renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie, soutiennent les observateurs.

 
 

Algerie – ennaharonline

 
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

bilel messoudi

Journaliste-Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2014
Dans la presse électronique depuis avril 2009. Spécialisé dans l’information de sports .
adresse: cité 722 logement sidi yaya – hidra alger
bilel-messoudi@ennaharonline.com

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *