Monde

Le pape optimiste sur l'unité entre catholiques et coptes

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
     Le pape François s’est dit  vendredi "convaincu" de pouvoir "accomplir de nouveaux pas importants vers le  pleine unité" entre catholiques et coptes, lors d’une visite au Vatican du  patriarche copte orthodoxe d’Alexandrie Tawadros II, qui l’a invité à se rendre  en Egypte.    "Je suis convaincu que guidés par l’Esprit Saint, notre prière  persévérante, notre dialogue et la volonté de construire jour après jour la  communion dans l’amour nous permettront d’accomplir de nouveaux pas importants  vers la pleine unité", a-t-il déclaré à l’adresse de Tawadros II, tout en  reconnaissant que "le chemin qui nous attend est peut-être encore long".    Il s’agit de la première visite d’un patriarche de la principale Eglise non  catholique du Moyen-Orient depuis 1973, point culminant d’un voyage en Europe.     "La visite d’aujourd’hui renforce les liens d’amitié et de fraternité qui  (nous) unissent déjà", a affirmé le pape François, qui a rappelé "la rencontre  historique d’il y a quarante ans entre nos prédécesseurs, le pape Paul VI et la  pape Chenouda III (…) après des siècles d’éloignement".    De son côté, Tawadros II a invité le pape à se rendre en Egypte: "J’espère  pouvoir avoir bientôt l’honneur d’une visite de Sa Sainteté dans mon pays  bien-aimé, l’Egypte", a-t-il dit en anglais.    Il s’agit du premier déplacement à l’étranger du patriarche depuis son  élection, en novembre 2012, alors que la minorité copte d’Egypte – 6 à 10% de  la population – est confrontée à la montée de l’islamisme et que certains  choisissent la voie de l’émigration.    Tawadros, qui séjourne à Rome jusqu’au 12 mai, doit se rendre dans  plusieurs ministères du Vatican (Eglises orientales, unité des chrétiens),  visiter les tombes des apôtres Pierre et Paul et rencontrer des fidèles de la  communauté copte résidant à Rome.    Sa visite représente un nouveau pas en matière d’oecuménisme, alors que le  patriarche de Constantinople, Bartholomée, plus prestigieux des patriarches  orthodoxes, a assisté en mars à la messe d’installation du pape. Une première  depuis le schisme de 1054 entre Eglise d’Orient et Eglise d’Occident.    En 1973, le pape Chenouda III, prédécesseur de Tawadros, avait rencontré le  pape Paul VI au Vatican. Le pape Jean Paul II s’était quant à lui rendu au  Caire en l’an 2000.      Cette visite s’inscrit dans un climat d’inquiétude en raison de la montée  de l’islamisme dans tout le Moyen-Orient, et notamment en Egypte.    Tawadros avait vivement critiqué le mois dernier le président islamiste  Mohamed Morsi, l’accusant de "négligence" au moment d’affrontements devant la  cathédrale Saint-Marc, la plus grave crise inter-confessionnelle depuis son  arrivée au pouvoir en juin.    Le chef de la plus grande Eglise chrétienne du Moyen-Orient avait estimé  que ces tensions entre communautés religieuses avaient désormais atteint un  "niveau de chaos".    M. Morsi avait ensuite appelé le patriarche pour condamner ces violences,  sans pour autant convaincre le chef de l’Eglise copte.    Depuis la chute du régime de Hosni Moubarak en février 2011, une  cinquantaine de chrétiens et plusieurs musulmans ont été tués dans des heurts  entre communautés religieuses.    Le pape François a fait une allusion voilée à ces événements: "Il existe un  oecuménisme de la souffrance (…) le partage des souffrances quotidiennes peut  devenir un instrument efficace d’unité". "Cela est vrai aussi dans le cadre  plus large des rapports entre chrétiens et non-chrétiens", a-t-il ajouté.    L’Eglise copte a déjà pris des positions très critiques contre le pouvoir  de M. Morsi, notamment à l’occasion de l’adoption d’une nouvelle Constitution  accusée de faire la part belle aux vues des islamistes. 
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

bilel messoudi

Journaliste-Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2014
Dans la presse électronique depuis avril 2009. Spécialisé dans l’information de sports .
adresse: cité 722 logement sidi yaya – hidra alger
bilel-messoudi@ennaharonline.com

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *