En direct

Le PDG de Sonatrach promet des projets dans le raffinage et la pétrochimie

  ’Algérie veut renforcer ses capacités de raffinage de pétrole en les portant à 44 millions de tonnes par an. Des projets de construction de nouvelles raffineries d’une capacité totale de 18 millions de tonnes par an seront prochainement annoncés par le gouvernement, a indiqué ce lundi 20 février à Hassi Messaoud, le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine. Ce programme, qui a été conçu par le groupe Sonatrach en collaboration avec le ministère de l’Énergie et des Mines, prévoit notamment la réalisation de trois à quatre nouvelles raffineries totalisant une capacité totale annuelle de 18 millions TEP, a indiqué M. Zerguine lors d’un point de presse à l’issue d’une visite à des installations énergétiques à Rourde Nouss (Illizi) et Haoud El Hamra (Ouargla) dans le cadre de la célébration du 41e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures. Selon le patron du groupe Sonatrach, les projets de raffineries sont actuellement à l’étude au niveau du gouvernement qui doit annoncer dans les prochains jours la consistance du programme. La capacité actuelle du parc national de raffinage est estimée à quelque 26 millions de TEP suite à la rénovation de la raffinerie d’Arzew, alors que d’autres installations, particulièrement celle de Skikda est programmée pour subir prochainement la même opération, a ajouté  M. Zerguine. L’Algérie manque de produits raffinés, notamment les carburants. Depuis quelques années, elle importe du gasoil pour les besoins du marché national. Fin 2011, le gouvernement a été obligé d’importer de l’essence pour faire face à une grave pénurie de ce carburant dans la région est du pays. Un autre programme portant sur le développement de la base nationale de l’industrie pétrochimique est également en cours de finalisation et sera dévoilé dans les tout prochains jours, annonce, par ailleurs, M. Zerguine. Ce programme consiste, quant à lui, à la réalisation de 6 à 7 nouveaux projets dans le cadre de partenariats stratégiques avec de grandes firmes spécialisées dans cette filière. Il a pour objectif de répondre à la demande interne, en constante croissance, mais aussi de constituer une base d’exportation, explique le PDG de Sonatrach.

 

 Algérie- ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close