Economie

Le pétrole en baisse en Asie après l'Opep

 Le pétrole était en baisse lundi matin  en Asie, après la décision de l’Opep de reconduire son plafond de production de  brut, sur fond de craintes renouvelées d’un affaiblissement de la demande  mondiale d’or noir.    Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet baissait de  19 cents, à 91,78 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord pour même  échéance perdait 34 cents, à 100,05 dollars.    "Il est évident que les annonces de l’Opep ce weekend ont eu un impact à la  baisse sur les cours", a déclaré Jason Hughes, de CMC Markets. "La décision de  l’Opep va surtout peser sur le Brent, plus que sur le WTI américain, qui  connait déjà une surabondance de l’offre".    Les ministres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep),  rassemblés pour leur 163e réunion ordinaire à Vienne, ont décidé vendredi de  reconduire leur plafond de production de pétrole fixé à 30 millions de barils  par jour (mbj) depuis fin 2011.    Néanmoins, le cartel, qui rassemble douze États pétroliers du Moyen-Orient,  d’Afrique et d’Amérique latine, et pompe environ 35% du brut mondial, a déclaré  rester sur le qui-vive, en référence à la crise prolongée en Europe et les  craintes d’essoufflement de la croissance en Chine, 2e consommateur mondial de  brut derrière les États-Unis.    Vendredi, le pétrole avait fini en net repli. Le baril de "light sweet  crude" (WTI) pour livraison en juillet avait chuté de 1,64 dollar sur le New  York Mercantile Exchange (Nymex) à 91,97 dollars, clôturant ainsi sous le seuil  de 92 dollars pour la première fois depuis début mai.    A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet  avait fini à 100,39 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de  1,80 dollar.  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!