Economie

Le pétrole ouvre en baisse à New York

  •    Vers 13H00 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai s’échangeait à 50,57 dollars, en baisse de 1,94 dollar par rapport à son cours de clôture de vendredi.
  •  
  •    "Une fois de plus, il y a peu de nouvelles sur le front du pétrole, il semblerait que les prix suivent simplement le marché boursier", a indiqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.
  •  
  •    Or Wall Street se dirigeait vers une ouverture en nette baisse.
  •  
  •    "Avec le rapport sur l’emploi publié vendredi, qui continue de montrer un chômage élevé, la pression va se maintenir sur la demande de pétrole pour le reste de l’année 2009", a rappelé M. Lipow.
  •  
  •    Les statistiques mensuelles sur l’emploi avaient mis en lumière un taux de chômage de 8,5% aux Etats-Unis en mars, au plus haut depuis 25 ans.
  •  
  •    Les prix du pétrole avaient progressé dans les échanges européens, soutenu par des incertitudes géopolitiques après le lancement d’une fusée par la Corée du Nord.
  •  
  •    "Pour que les prix progressent encore, il faudrait vraiment une réduction significative de l’Opep (l’Organisation des pays exportateurs de pétrole) et d’autres pays non membres du cartel", a estimé M. Lipow, qui ne s’attend pas "à plus qu’une légère progression sur les prix en moyenne sur l’année".
  •  
  •    Le ministre algérien de l’Energie, Chakib Khelil, a estimé "difficile" dans "la conjoncture une augmentation du prix du baril de pétrole en raison du recul de la demande mondiale".
  •  
  •    Le dollar se reprenait par ailleurs face à l’euro, ce qui pénalisait les échanges.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close