Monde

Le Polisario s'en prend violemment à la France qu’il accuse de soutenir le Maroc

La France, membre du Conseil de sécurité de l’ONU, "s’aligne sur la Mamounia (l’un des grands palaces de Marrakech) (…) au détriment de l’intérêt des peuples du Maghreb", a accusé un dirigeant du Polisario, Mohamed Salem Ould Salek.

"Cette position va à l’encontre de l’histoire", a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.

Un référendum d’autodétermination prévu en 1992 sur l’ancienne colonie espagnole, sous supervision de l’ONU, est sans cesse reporté depuis.

Rabat propose depuis 2007 un plan d’autonomie sous sa souveraineté, alors que le Polisario, soutenu par Alger, continue de réclamer une consultation électorale. Les indépendantistes accusent la France de bloquer cette option par son droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU.

"La France s’aligne sur la politique d’agression marocaine de mise en cause des frontières tracées par elle-même" au lendemain de la décolonisation, a déclaré M. Ould Salek.

"Nous savons que la France est sensible à la stabilité du Maroc mais sa politique est contre les intérêts des peuples du Maghreb", a-t-il insisté.

Les relations entre Paris et Rabat se sont nettement réchauffées la semaine dernière, les deux pays rétablissant leur coopération judiciaire après une année de brouille diplomatique. La coopération judiciaire avait été suspendue en février 2014 après un dépôt de plaintes en France contre de hauts dignitaires marocains, suivi d’une série d’incidents et d’impairs diplomatiques.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!