En direct

Le président sahraoui rend hommage à l'Algérie et au président Bouteflika

 

 Le Président de la République arabe sahraoui démocratique (RASD), Mohamed Abdelaziz, a rendu samedi hommage à l’Algérie et au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour le soutien apporté au combat du peuple sahraoui pour l’indépendance et son droit à l’autodétermination, dans un discours prononcé à l’occasion de la célébration du 40ème anniversaire de la proclamation de la RASD.

 “En ce jour mémorable, nous nous souvenons avec satisfaction et fierté des positions de nos frères, amis et alliés dans le monde, soutenant la lutte de notre peuple dans ses choix légitimes. Au premier rang de ceux-ci nous voulons saluer avec respect et gratitude l’Algérie, sous la direction du président Abdelaziz Bouteflika, son peuple et son gouvernement”, a dit le président Mohamed Abdelaziz.  

 Le président Abdelaziz a rendu un grand hommage à l’Algérie, qui, a-t-il souligné, “n’a pas hésité à prendre une position qui l’honore, en harmonie avec les principes de la glorieuse révolution de Novembre, la Charte et les résolution des Nations Unies et son adoption de la cause en toute transparence et clarté, tel qu'(elle) a adopté la cause palestinienne et toutes les questions de libération dans le monde”.

“Nous saluons le peuple algérien hospitalier qui n’a cessé de manifester sa solidarité et son soutien, après avoir admis sur son territoire des milliers de réfugiés sahraouis”, a, en outre, ajouté le président Abdelaziz.

 Les réfugiés, a-t-il rappelé, avaient fui “une véritable tentative d’extermination collective et barbare dans laquelle le Maroc a utilisé le napalm et le phosphore blanc, interdit à l’échelle internationale, contre ces personnes sans défense”,  

 Par ailleurs, le président sahraoui a rendu également dans son discours un “hommage mérité” adressé au continent africain à “ses grandes révolutions et au mouvement de libération qui n’ont pas hésité à consacrer la RASD, au sein de l’organisation continentale (Union africaine – UA -)…”. 

 Il s’agit là, d'”un rejet explicite de l’agression marocaine contre un pays africain frère”, a martelé le président Abdelaziz. 

Il, dans le même ordre d’idées, salué l’engagement de l’UA pour la défense de la cause sahraouie, soulignant le rejet et la condamnation, au sein de l’organisation panafricaine, des “pratiques coloniales marocaines”.

 Le président sahraoui a, dans ce contexte, appelé l’UA à “plus d’engagement en tant que partenaire des Nations Unis, dans le parachèvement du plan ONU-OUA de 1991”. 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!