En direct

Le président soudanais Omar El-Bechir attendu dimanche à Alger

Les questions de la consolidation de la paix et de la sécurité en Afrique et la situation au Proche-Orient seront au centre de la visite d’Etat qu’entamera dimanche à Alger le président soudanais Omar Hassen El-Bechir, à l’invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Cette visite, de trois jours, permettra aux présidents des deux pays d’échanger les vues sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun notamment les défis auxquels est confrontée la Nation arabe, en vue de renforcer son unité, de consacrer ses droits et de préserver la paix et la sécurité en Afrique.

Dans le cadre des orientations du président de la République et de son homologue soudanais, les délégations des deux pays saisiront cette occasion pour examiner les opportunités de coopération dans différents secteurs et de partenariat économique entre Alger et Khartoum.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika avait exprimé dans un message, adressé en mars dernier au président soudanais, suite à la signature du document portant Déclaration de principes sur le barrage éthiopien “La Renaissance”, sa grande satisfaction “quant aux relations fraternelles et de coopération solides qui unissent les deux pays frères”, insistant sur la nécessité de “les consolider et les développer dans différents domaines”.

Le président soudanais avait salué, lors d’une audience accordée au président de l’Assemblée  populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, représentant du président Abdelaziz Bouteflika à la cérémonie d’investiture d’Omar Hassen El Béchir président du Soudan après, sa réélection en juin dernier, la position de l’Algérie et ses efforts pour “le rétablissement de la sécurité et de la stabilité dans la région”.

L’ambassadeur de la République du Soudan à Alger, Issam Aouadh Metouali, avait affirmé, au spectacle d’ouverture de la semaine culturelle du Soudan, organisé dans le cadre de la manifestation “Constantine, capitale 2015 de la culture arabe”, que “les relations entre l’Algérie le Soudan sont marquées par “une convergence de vues sur les questions régionales et internationales”.

  “Il existe une convergence de vues entre Alger et Khartoum au sujet de la question Palestinienne, sur l’impératif d’assurer la stabilité de la Libye et son unité territoriale et sur beaucoup d’autres questions”, avait précisé le diplomate.

“Si l’Algérie joue un rôle de premier plan dans la région, c’est grâce à sa diplomatie chevronnée qui a mené avec brio la médiation internationale liée aux négociations inter-maliennes”, avait-il soutenu.

S’agissant des relations économiques et commerciales entre les deux pays, le chef de la mission soudanaise en Algérie avait indiqué qu’elles enregistraient une “dynamique” de plus en plus perceptible et souligné que la réunion, prévue avant la fin de l’année en cours, de la commission mixte entre les deux pays ouvrerait à “consolider les liens de coopération et à les hisser au plus haut niveau”. Il s’agit de projets à même “d’intensifier” les investissements algériens dans son pays, avait-il dit.

Il s’était également exprimé sur un projet de jumelage entre les villes de Constantine et de Khartoum dont les contours seront fixés “ultérieurement”.

Les deux pays avaient conclu en juin dernier d’entamer, de part et d’autre, l’élaboration d’un mémorandum d’entente fixant les axes de coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, en vue d’une éventuelle signature lors de la prochaine session de la commission mixte entre les deux pays. APS

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *