Economie

Le programme de sécurisation énergétique nécessaire pour les projets économiques (P-DG de Sonlegaz)

Le Président directeur général de Sonelgaz, Noureddine Bouterfa, a affirmé mardi 21 avril sur les ondes de la radio algérienne, que le programme de sécurisation énergétique engagé par les autorités publiques permettra de couvrir les besoins de l’économie quelles que soient les difficultés conjoncturelles.

  « Relancer la machine industrielle et l’économie ne peut se faire que par une disponibilité énergétique, avec le programme de sécurisation en cours les investissements ne seront pas freinés », a-t-il déclaré.

  Selon Bouterfa, la révision à la hausse de la tarification de l’électricité devient aujourd’hui une nécessité pour les prochains projets du secteur.

  « Il faut augmenter les prix, desserrer la tarification actuelle pour lever à la fois la contrainte sur Sonelgaz mais également desserrer la contrainte sur les banques pour pouvoir engager les projets d’énergies renouvelables », a-t-il précisé.

  Pour le financement des programmes d’énergie classique d’ici 2017, le PDG de Sonlegaz a expliqué  que les 1.000 milliards de Da supplémentaires nécessaires seront disponibles, alors que 100 milliards de Da par an sont nécessaires pour les projets d’énergies renouvelables.

  En ajoutant que ces projets imposeront de recourir à la disponibilité bancaire ou alors de développer l’économie de façon à lui permettre d’absorber ces investissements, d’où la nécessité de libérer les prix.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close