Monde

Le régime syrien avance dans le centre grâce aux bombardements massifs russes

 Les forces du régime syrien avançaient samedi dans la province centrale de Hama grâce aux bombardements massifs de l’aviation russe, qui a effectué plus de 50 frappes en 24 heures.

 Les combats étaient également violents dans la région de Lattaquié (ouest), fief du régime de Bachar al-Assad. 

 Tandis que, près d’Alep, la grande ville du nord, ce sont les rebelles islamistes qui ont lancé une contre-attaque pour reprendre le terrain perdu la veille lors d’une offensive éclair du groupe Etat islamique (EI).

 Au onzième jour de son intervention, l’armée russe a affirmé avoir effectué 64 sorties en 24 heures et frappé 55 cibles de l’EI, poursuivant ainsi l’intensification de ses bombardements entamé la veille.

 Ces bombardements soutiennent l’armée syrienne qui, avec les milices pro-régime, s’est emparée de la localité d’Atchane dans la province de Hama, a annoncé la télévision officielle. Des combats faisaient rage pour la conquête des collines de Sukayk, mitoyennes au village, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

 Si l’armée réussissait à prendre ces hauteurs, cela lui ouvrirait la route vers Khan Cheikhoun, une ville aux mains des rebelles depuis mai 2014, sur la route internationale entre Damas et Alep. 

 Par ailleurs, selon l’OSDH, de violents accrochages opposaient l’Armée de la conquête, qui réunit les groupes islamistes et le Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda, soutenue par l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie, aux forces du régime, pour le contrôle de hauteurs stratégiques dans le nord-est de la province de Lattaquié.

 Le ministère russe de la Défense a précisé que les 55 frappes avaient visé les provinces de Damas, Alep, Hama, Raqa et Idleb, détruisant 29 camps d’entraînement “des terroristes”, 23 positions défensives, deux centres de commandement et un dépôt de munitions.

 Dans le même temps, la coalition conduite par les Etats-Unis a annoncé avoir mené cinq frappes contre des positions de l’EI en Syrie et 20 autres en Irak.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!