En direct

Le régime syrien reprend toute la région rebelle de Qousseir


       Le régime syrien a annoncé samedi avoir  pris le dernier fief rebelle dans la région de Qousseir (centre-ouest), ville  tombée cette semaine aux mains des forces régulières pour laquelle le Conseil  de sécurité de l’ONU a demandé un accès humanitaire "immédiat".    Avec ce nouveau succès, trois jours après celui de Qousseir avec l’aide  déterminante du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah, l’armée contrôle  désormais la totalité de cette région stratégique qui relie Damas au littoral.     Elle se prépare désormais à lancer l’assaut contre les poches rebelles à  Homs, la troisième ville du pays située à 35 km au nord de Qousseir, selon  analystes et militants, et être ainsi en position de force avant la tenue de la  conférence de paix de Genève-2, censée trouver une solution au conflit mais  dont la date n’a toujours pas été fixée.    "Nos forces armées valeureuses ont rétabli la sécurité (…) à Boueida  al-Charqiya", a indiqué la télévision officielle.     "Les victoires se succèdent", clame le correspondant sur place de la  télévision, montrant des images de la place principale en ruines et des tunnels  où se cachaient les rebelles.     "Boueida al-Charqiya, dernier bastion des hommes armés (rebelles), est  tombé. L’armée syrienne a repris toute la région de Qousseir", indique de son  côté le correspondant de la chaîne du Hezbollah. "Nous sommes entrés dans une  nouvelle phase", a-t-il estimé.    Selon des analystes, l’armée va profiter de ses victoires pour avancer sur  Homs et y éliminer les poches rebelles, mais aussi dans d’autres régions comme  celles de Damas, Idleb (nord-ouest) et Alep (nord).    L’armée va poursuivre "ses opérations pour écraser les terroristes" dans le  pays, indique le journaliste de la télévision syrienne.    Depuis le début de la révolte en mars 2011, au début pacifique avant de se  militariser en raison de la répression brutale du régime, ce dernier utilise le  terme de "terroriste" pour désigner les rebelles. 
    

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!