En direct

Le siège du Commandement des forces aériennes baptisé du nom du chahid Deghine Benali

Le siège du Commandement des forces de défense aériennes du territoire porte désormais le nom du martyr de la guerre de libération nationale, le colonel Deghine Benali, a indiqué lundi le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
Parallèlement aux festivités commémorant le 61ème Anniversaire du déclenchement de la Glorieuse Guerre de Libération, le Commandant des Forces de Défense Aérienne du Territoire, le Général-Major Amar Amrani a procédé, le 1er novembre 2015 à la dénomination du Siège du Commandement des Forces de Défense Aérienne du Territoire au nom du Chahid le Colonel « Deghine Benali » dit Si Lotfi, en présence des autorités civiles et militaires, de nombreux membres de la famille révolutionnaire et de la famille du défunt martyr.
« Le chahid Deghine Benali est né le 07 mai 1934 à Tlemcen dans une famille de classe moyenne. Il a rejoint, au début des années 50, le Mouvement Nationaliste. Il a quitté l’école en 1955 en phase secondaire pour s’engager dans les rangs de l’Armée de Libération Nationale dans la Zone 5 (au Sud-ouest du pays). Repéré pour sa volonté, sa conscience, sa compétence et ses capacités à réaliser de nombreuses victoires sur le terrain, le défunt martyr a gagné la confiance des dirigeants de la Révolution qui l’ont chargé, en 1956, de l’organisation et la structuration de l’action militaire de l’Armée de Libération Nationale au Sud-ouest du pays.
En 1957, il devint membre du conseil de direction de la wilaya V avec le grade de commandant avant d’être promu, en 1959, au grade de colonel et désigné à la tête de la wilaya V en remplacement du colonel Houari Boumediene.
A la fin de l’année 1959, le défunt martyr Lotfi a pris part, en compagnie de son adjoint le commandant Louadj Mohamed, aux travaux du Conseil National de la Révolution Algérienne, tenus au Caire, où il a offert aux participants l’emblème national coloré de sang des martyrs en guise de symbole de la valeur de la liberté. Il regagna, ensuite, le champ de bataille pour poursuivre sa lutte armée.
A son retour dans sa zone d’opérations, il tomba au champ d’honneur, le 27 mars 1960 à Djebel Béchar sis au sud de la ville de Béchar, au cours d’une bataille inégale avec les forces aériennes et terrestres de l’ennemi ».
A l’issue de la cérémonie, le Général-Major, Commandant des Forces de Défense Aérienne du Territoire a honoré la famille du chahid Deghine Benali.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close