Monde

Le territoire mauritanien "sous contrôle", l'armée redéployée

  •    "Le territoire mauritanien est sous contrôle après le redéploiement de l’armée dans le pays et l’instauration de 45 points de passage frontaliers", destinés à mieux contrôler les entrées, en particulier depuis l’Algérie et le Mali, a déclaré mardi soir Le ministre, Mohamed Ould Boilil.
  •    Aqmi opère au Sahel, immense zone semi-désertique aux confins du Niger, du Mali, de la Mauritanie et de l’Algérie.
  •    M. Ould Boilil a ajouté que "des mesures ont été prises pour améliorer les performances et les conditions des personnels travaillant dans le secteur de la sécurité nationale".
  •    Il faisait en particulier allusion à l’augmentation des salaires dont ont bénéficié cette année les forces de sécurité mauritaniennes.
  •    Le ministre, qui s’exprimait après une visite du nouveau siège à Nouakchott de la direction générale de la sûreté nationale, a assuré que "les relations de la Mauritanie avec tous les pays (de la région) sont bonnes".
  •    Il a appelé "les citoyens à assumer leur responsabilité envers leur patrie et à accompagner les mutations que connaît le pays".
  •    L’armée mauritanienne a mené jeudi avec l’appui de la France un raid contre une unité d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en territoire malien qui a fait sept morts dans les rangs de cette organisation.
  •    Selon la France, l’opération franco-mauritanienne visait à libérer l’otage français Michel Germaneau, détenu depuis avril par Aqmi qui a annoncé avoir exécuté samedi le Français pour venger ses membres tués lors de ce raid.
  •    Le gouvernement mauritanien affirme que cette opération avait pour seul objectif de prévenir une attaque d’Aqmi sur son territoire, programmée le 28 juillet.
  •    
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close