En direct

L’école algérienne a régressée de deux années (responsable)

Ce constat d’échec a été dressé, lundi matin, par l’inspecteur général du ministère de l’Education nationale M. Medjadi Messegem durant l’émission ‘L’Invité de la rédaction’ de la chaine 3 de la Radio Algérienne.

L’école publique est, aujourd’hui « malmenée », en dépit « du règlement des revendications salariales des enseignants», a-t-il déclaré à la radio, avant d’ajouter « Le retour de la contestation, est un prétexte pour la déstabiliser » davantage.

Concernant le mouvement de grève des enseignants de la Coordination nationale des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST), l’invité a affirmé qu’il n’a pas eu d’impact significatif sur la période des examens, laquelle se déroulerait, selon lui, dans d’assez bonnes conditions.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!