Monde

L’émir du groupe de combattants libyens s’empare d’un dépôt d'armes chimiques

  • L’information rapportée par le quotidien allemand (Der tagesSpiegel) dans son édition d’hier, citant des sources sécuritaires, selon lesquelles les rebelles libyens auraient attaqué un dépôt de gaz toxique situé dans un site militaire du régime Kadhafi.
  •  
  • Le dépôt, selon le journal, serait un laboratoire chimique, sis dans la ville de Rouagha, 600 km à l’est de Tripoli, et ferait l’objet d’une surveillance de l’Otan.
  •  
  • Par ailleurs, le groupe de combattants dirigé par l’ancien émir des groupes de combattants libyens, Abdelhakim Belhadj, a annoncé qu’une trentaine de ses éléments auraient perdu connaissance durant les combats menée dans des zones proches du lieu du dépôt de produits chimiques.
  •  
  • Le porte parole de  accuse les forces pro-Kadhafi d’utiliser le gaz contre les combattants.
  •  
  • Ennahar/ Ismaïl Fellah

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close