En direct

L’émir du Sahara échappe à une embuscade

  • Le dangereux terroriste, émir de la région du Sahara et du Sahel, ‘Khaled Aboul Abbas Belmokhtar’, alias ‘Laouar’, a faillit tomber entre les mains des forces de sécurité lors d’une embuscade tendue dans la région de ‘Ghil’ dans la wilaya de Ouargla, alors qu’il revenait des frontières libyennes dans un convoi de véhicules tout terrain, en se dirigeant ver ‘Oued Ghir’ pour y rencontrer un trafiquant d’armes. Belmokhtar était en compagnie des plus dangereux émirs terroristes de la région. 
  •  
  • Ces derniers ont faillit tomber dans une embuscade tendue par les forces de l’armée. L’embuscade a été tendue suite à des informations de renseignement des services de l’armée dans lequel avaient participé des forces spéciales de l’armée et de la gendarmerie nationale, renforcés par des hélicoptères de l’armée. Selon des informations reçues par les services de l’armée d’un trafiquant d’arme africain qui active au niveau de la bande frontalière sur entre l’Algérie, la Libye et le Niger.
  •  
  • Le terroriste Belmokhtar devait rencontrer le trafiquent d’armes africain lundi dans la région de ‘Ghir’ sur le territoire de la wilaya de Ouargla dans le but de se procurer des amres et des munitions dans le but de renforcer les activités terroristes de l’organisation de Belmokhtar dans la région.
  •  
  • Après vérification de ses informations, les forces spéciales de l’armée et de la gendarmerie nationale ont définis la région de ‘Ghil’ comme lieu de l’embuscade. C’est une région sise sur les frontières algéro-libyennes.
  •  
  • A la tombée de la nuit, le convoi du terroriste Belmokhtar, constitué de nombreux véhicules tout terrain de marque Station, est apparu. Le nombre des terroristes, selon nos sources, était d’environ quarante éléments.
  •  
  • Les forces de l’armée ont alors procédé à l’opération d’encerclement du groupe terroriste qui se sont vite rendu compte de l’embuscade et ont commencé à tirer massivement dans tous les sens, utilisant des armes lourdes et sophistiquées, tentant d’ouvrir un passage pour les véhicules sur lesquels montaient Belmokhtar et les autres émirs. Deux militaires ont été blessés. L’intervention des hélicoptères qui ont bombardés le site où se trouvait le groupe terroriste  a permis la destruction de quatre véhicules. Lors de l’opération de ratissage et de recherche des éléments du groupe terroriste, les éléments de l’armée ont découvert le corps calciné d’un terroriste dans l’un des véhicules brûlé. Le terroriste tué n’a pas encore été identifié.
  •  
  • L’apparition du terroriste Belmokhtar vient confirmer que ce dernier active toujours à la tête de l’organisation terroriste dans la neuvième région au sein ‘d’El Qaïda au Maghreb Islamique’ contrairement à ce qui s’était dit à propos des contactes entre lui et les services de sécurité dans le but de se rendre aux services de sécurité et mettre fin à ses activités terroristes.
  •  
  • Les informations reçues par les services de sécurité algériens, ont confirment que le champs d’activité de Belmokhtar s’est étendu récemment vers le trafic et le commerce d’armes et de drogue avec des contrebandiers africains surtout après les gains financiers issus des kidnappings de touristes étrangers, dont les gouvernements ont versé d’importantes sommes d’argent.
  •  
  • Ennahar/ Noureddine Boukraâ
  •  
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!