Monde

L'émissaire de l'ONU exhorte les Yéménites à participer à la présidentielle

 L’émissaire de l’ONU au Yémen, Jamal  Benomar, a exhorté samedi les Yéménites à participer à l’élection  présidentielle de mardi, que des groupes politiques dans le sud et le nord du  pays veulent boycotter. "Nous invitons toutes les parties à participer à l’élection"  présidentielle, a déclaré M. Benomar à des journalistes à son arrivée à Sanaa  pour suivre le déroulement du scrutin.  Cette élection, qui doit consacrer le départ du président Ali Abdallah  Saleh après 33 ans au pouvoir, va engager le Yémen dans "une transition de deux  ans pour organiser un dialogue national, réécrire la Constitution et préparer  des élections législatives", a-t-il ajouté.    En vertu d’un accord sur une transition que le chef de l’Etat contesté a  signé en novembre à Ryad sous la pression internationale, le vice-président,  Abd Rabbo Mansour Hadi, un homme de consensus et seul candidat pour ce scrutin,  sera élu mardi à la tête de l’Etat pour une période intérimaire de deux ans.  M. Benomar, qui a largement contribué à l’accord de Ryad, a souligné qu’"il  ne faut exclure aucune partie du processus politique" dans le Yémen de  l’après-Saleh, rappelant qu’il avait rencontré à cet effet des représentants du  Mouvement sudiste et de la rébellion chiite.  Certains courants au sein du Mouvement sudiste, un groupe séparatiste,  prônent un boycott du scrutin, estimant qu’il ne répondra pas à leurs  aspirations à l’autonomie, voire à l’indépendance, du Sud, un Etat à part  entière jusqu’en 1990.    Pour sa part, la rébellion chiite, en guerre contre le régime de Sanaa  depuis 2004, a appelé au boycott de la présidentielle dans le Nord, contestant  notamment l’immunité accordée par l’accord de Ryad à M. Saleh et ses proches.

 

 

Algérie- ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close