Sports

Les arbitres algériens ont vécu l’enfer au Caire

  • La rencontre a été marquée par des incidents après que des supporteurs du club égyptien de Zamalek ont envahi le terrain, attaqué les joueurs du Club Africain et l’arbitre de ce match du 2e tour aller de C1 africaine.
  • A son arrivée à l’aéroport international Houari Boumediene, l’arbitre algérien a refusé de faire de déclarations et ce, à la demande de la FAF, selon des proches de ce dernier qui s’est contenté de dire « je n’ai aucune déclaration à faire ».
  • Selon les proches de Bechari, ce dernier et ses collègues n’ont du leurs salut qu’à l’intervention de la police militaire qui a réussi à les faire sortir malgré le nombre impressionnant de fans égyptiens.
  • A noter que les arbitres algériens ont été critiqués, non pas pour incapacités mais à cause de leur nationalité. L’entraîneur du Zamalek, Hossam Hassan, a demandé le changement de l’arbitre algérien car ce dernier avait annulé un but suite à une hors jeu claire de Ahmed djaafar
  • Deux minutes avant la fin de la rencontre, les fans égyptiens envahissent le terrain et agressent les joueurs tunisiens et les arbitres algériens.
  • Au moment de l’envahissement, Zamalek, qui menait 2-1 après avoir perdu 4-2 le match aller, était éliminé de la Ligue des champions.
  •  
  • Ces scènes de violence ont été retransmises en direct à la télévision.
  • Un groupe d’Egyptiens, rassemblant 21.000 personnes dimanche matin, s’est constitué sur un réseau social internet pour s’excuser auprès des Tunisiens
  •  
  • Ennahar/ Yacine Kalem

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!