En direct

Les avocats sont des partenaires à part entière dans le travail judiciaire

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Charfi Mohamed, a indiqué, jeudi à Tlemcen, que les avocats sont des partenaires à part entière dans le travail judiciaire aux côtés des juges.Au niveau du siège du barreau de Tlemcen, le ministre s’est adressé à de jeunes avocats pour leur expliquer la nature des relations devant exister entre tous les intervenants dans le travail judiciaire."Les avocats ont une lourde tâche à assumer et doivent aider et conseiller les magistrats pour le bien des justiciables", a-t-il souligné dans ce contexte."Les relations responsables que doivent entretenir magistrats et avocats et la complémentarité de toutes ces compétences permettront à la justice algérienne d’être plus crédible", a-t-il ajouté, avant de s’enquérir des conditions de travail et des moyens mis à la disposition des magistrats et des fonctionnaires de la justice de la Cour de Tlemcen.M. Charfi, qui s’est longuement attardé au niveau de la Cour de Tlemcen pour prendre connaissance des méthodes de gestion et de travail au sein de cette institution, a procédé à l’inauguration d’un service extérieur relevant de l’administration pénitentiaire.Ce service, 7e du genre dans le pays après ceux de Chlef, Batna, Blida, Bouira, Ouargla et Oran, a pour missions principales la réinsertion sociale des détenus ayant purgé leurs peines, outre le suivi des personnes qui ont des obligations, à l’exemple de ceux qui sont en liberté conditionnelle, en semi-liberté, en détention préventive ou ceux condamnés à un travail d’utilité publique.L’orientation, l’accompagnement et l’écoute psychologique figurent parmi les missions allouées à ce nouveau service, a-t-on souligné. Le ministre s’est également enquis, à Nedroma et à Remchi, des conditions de fonctionnement des tribunaux de ces deux dairas.M. Charfi a, in situ, pris connaissance des conditions de prise en charge des détenus de l’établissement pénitentiaire de Remchi, opérationnel depuis 2002. Cet établissement offre à ses pensionnaires diverses opportunités de formation : les détenus ayant le choix entre les métiers d’artisanat, de couture, de coiffure et/ou d’informatique.Ces sessions de formation, initiées dans l’optique de faciliter leur réintégration dans la vie active et sociale après leur sortie de prison, sont sanctionnées par des diplômes reconnus par la formation professionnelle, a-t-on expliqué au ministre.A l’issue de cette visite de travail et d’inspection, M. Charfi s’est déclaré satisfait du niveau de prise en charge des affaires des justiciables dans la wilaya de Tlemcen, des conditions de travail des magistrats et des autres corps, de la bonne ambiance qui existe dans les relations entre tous les intervenants dans le travail judiciaire et de la bonne prise en charge des détenus qui répond aux normes internationales et aux conventions ratifiées par l’Algérie.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!