En direct

Les députés adoptent l'ordonnance de levée de l'état d'urgence

  •    L’Assemblée nationale populaire (ANP) a également voté deux ordonnances décidées par le président Abdelaziz Bouteflika le 23 février: celle relative à la participation de l’Armée nationale populaire (ANP) à des "missions de sauvegarde de l’ordre public hors des situations d’exception", c’est à dire l’intervention de l’armée pour des infractions qualifiées d’actes terroristes et subversifs.
  •  
  •    L’autre ordonnance, portant code de procédure pénale, remplace la détention administrative par le placement en résidence surveillée que fixe un juge d’instruction pour une période de trois mois renouvelable deux fois.
  •  
  •    Les députés de l’Alliance présidentielle -Front de Libération Nationale (FLN), Rassemblement national démocratique (RND) et Mouvement pour la société pour la paix (MSP)- totalisent 249 députés sur 389.
  •  
  •    Absents de la séance, a indiqué l’agence APS, les députés d’opposition du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD, 19 sièges), et du Front National Algérien (FNA, 15 députés, fils de martyrs et moudjahidines) n’ont pas pris part au vote. Ils ont récemment annoncé qu’ils "suspendaient" leur participation aux activités des deux chambres du Parlement.
  •  
  •    Une des requêtes de l’opposition, notamment réunie au sein de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), qui a tenté plusieurs manifestations dans Alger où c’est interdit et à Oran, était la levée de l’état d’urgence.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *