En direct

Les députés koweïtiens appellent pour armer l'opposition syrienne

Le Parlement du Koweït a approuvé jeudi un appel résolution non contraignante sur le gouvernement du Koweït à l’armement de l’opposition syrienne et la rupture des relations diplomatiques avec Damas dans son ensemble. Le vote est intervenu à la suite d’une session d’urgence pour discuter des développements en Syrie, où des milliers ont été tués par la suppression de l’anti-régime du président Bachar al-Assad et les affrontements entre les forces gouvernementales et opposition armée.

La résolution appelle pour les Etats riches en pétrole du Golfe à «soutenir l’armée syrienne avec des armes libres». Le gouvernement n’a pas d’objection à la décision et a déclaré qu’il examinerait la recommandation avant qu’une décision finale à cet égard. Le Conseil a demandé au gouvernement de la nation à participer aux efforts internationaux afin de référer le président syrien à la Cour pénale internationale sur les frais de commettre de crimes de guerre.

Le Conseil a également appelé les recommandations de l’autre pour envoyer le personnel médical du Koweït pour aider le peuple syrien et des civils blessés qui souffrent de blessures graves vers les hôpitaux ainsi que du Koweït envoyer des équipes médicales à la Jordanie et la Turquie.

En outre, il a exhorté le gouvernement à permettre aux organismes de bienfaisance pour récolter de l’argent civile pour les Syriens et les Syriens pour permettre aux résidents apportent leurs familles au Koweït. La Maison a reconnu mercredi recommandation non contraignante demandant au gouvernement de reconnaître le Conseil national représentant syrien légitime du peuple syrien.

Pour sa part, a déclaré ministre des Affaires étrangères, Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah dans un communiqué lu au parlement que le plan arabe pour la Syrie reste l’option «seulement», ce qui peut être connecté à une solution. Le ministre a déclaré que le plan arabe »au sujet de l’ingérence étrangère et la Syrie afin d’éviter un glissement vers la guerre civile."

Et Cheikh Sabah a déclaré que son pays enverrait une aide aux Syriens par le biais des organisations internationales de secours. Les cinq députés de l’opposition, y compris la tête de l’Assemblée nationale koweïtienne (parlement) Ahmed Sadoun demandé la semaine dernière un projet de loi pour annuler toute coopération avec la Syrie Atfavat.

Le projet de loi visant à interdire l’octroi de crédits à destination de Damas et l’abolition d’un grand nombre d’accords entre les deux pays. Le Koweït a été convoqué au début de Février son ambassadeur à Damas, l’ambassadeur de Syrie et expulsés, comme l’ont fait ses partenaires au sein du Conseil de coopération du Golfe. Koweïtiens ont démontré à maintes reprises contre la répression brutale des manifestations en Syrie et a ouvert une campagne visant à amasser des fonds pour aider les Syriens.
Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!