En direct

Les dossiers de partenariat avec la FINALEP traités en moins d’un mois

Le traitement des dossiers de partenariat dans le domaine de l’investissement avec la Financière Algéro-Européenne de Participation (FINALEP) s’effectue dans un délai ne dépassant pas un mois depuis la date de leur dépôt, a affirmé, mardi à El-Bayadh, le directeur général de cette institution, Mohsen Benabbès.

  Cette procédure entre dans le cadre des dispositions d’encouragement et d’accompagnement des investisseurs, à travers la promotion du partenariat économique avec toute personne désireuse de bénéficier des leviers du capital investissement proposé par la FINALEP, a-t-il précisé lors d’une journée d’information sur les mécanismes de financement des projets économiques.

  La FINALEP, qui est une société par actions au capital de 1971,7 millions DA, regroupant la banque de développement local (47,51 %), le Crédit populaire d’Algérie (23,76 %) et l’Agence française de développement (28,73 %), offre divers avantages autres que ceux (intérêts) offerts par les banques classiques, en entrant carrément comme partenaire au capital d’investissement du promoteur, a expliqué Benabbès.

 Cette association au capital s’opère sous forme de financement bipartite avec le promoteur, ou tripartite avec une banque et le promoteur, ou bien quadripartite, où la FINALEP détiendrait une part n’excédant pas les 49 % de l’investissement global, a-t-il expliqué.

  Selon le responsable, la FINALEP gère aussi les fonds d’investissement des wilayas de Tipaza, Sétif, Skikda, Jijel, Sidi Bel-Abbès, et El-Bayadh, avec un capital de 1 milliard DA pour chacun de ces fonds chargés d’accompagner et de soutenir les PME créées par des jeunes et dont il appartient, dit-il, de tirer profit pour promouvoir l’investissement et impulser la dynamique économique productive.

 

 

 

 

 

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *