En direct

Les enlèvements d'étrangers revendiqués par Al-Qaïda au Maghreb islamique

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

  •       fév-mars 2003: 32 touristes européens sont enlevés par le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) dans le sud algérien. Les derniers otages sont libérés en août depuis le Mali où ils avaient été transférés. En 2007, le GSPC algérien, qui a fait allégeance à Oussama ben Laden, annonce avoir changé son nom pour "Mouvement d’Al-Qaïda au pays (région) du Maghreb islamique" (Aqmi)
  •    – 22 fév 2008: Deux touristes autrichiens sont enlevés en Tunisie, avant d’être transférés dans le nord du Mali. Le rapt est revendiqué par Aqmi qui les libère en octobre.
  •       – 14 déc 2008: Rapt de deux diplomates canadiens au Niger, revendiqué par Aqmi. Libérés au Mali en avril 2009.
  •       – 22 jan 2009: Quatre touristes européens (deux Suisses, un Allemand et un Britannique) sont capturés dans la zone frontalière Mali/Niger. En juin, Aqmi
  • annonce avoir tué le Britannique. Les trois autres libérés en avril et juillet.
  •       – 26 nov 2009: Un Français est enlevé dans le nord-est du Mali. Aqmi le relâche en février 2010 après la libération au Mali de quatre islamistes qu’elle réclamait.
  •    – 29 nov 2009: Enlèvement de trois Espagnols dans le nord-ouest de la Mauritanie, revendiqué par Aqmi. Une femme est libérée en mars 2010. Juste avant la libération des deux derniers otages, en août, l’auteur de l’enlèvement, "Omar le Sahraoui", a été extradé vers le Mali puis libéré, comme le demandait Aqmi.
  •    – 18 déc 2009: Enlèvement d’un couple d’Italiens dans le sud-est de la Mauritanie, revendiqué par Aqmi. Libérés en avril 2010.
  •    – 25 juil 2010: Aqmi revendique l’exécution d’un Français, Michel Germaneau, enlevé au Niger en avril et transféré au Mali. Un raid franco-mauritanien mené le 22 juillet pour tenter de le libérer – au cours duquel sept membres d’Aqmi ont été tués – avait échoué.
  •       – 22 sept 2010: Aqmi revendique l’enlèvement de cinq Français, capturés le 16 septembre au Niger ainsi qu’un Togolais et un Malgache, pour la plupart employés des groupes français Areva et Vinci. Ils seraient désormais retenus dans le nord-est du Mali.
  • ennaharonline/afp
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *