Société

Les femmes et les mineurs sont les plus touchés par les agressions

L’inspecteur régional Est de la Sûreté nationale, Mohamed Belaïfa, a présenté, hier, au siège de cette instance de la wilaya de Constantine, le bilan de l’exercice 2013 pour les 15 wilaya. Malgré une nette avancée des enquêtes menées par les différents services, notamment ceux de la police judiciaire, l’orateur, ne manquera pas de relever certaines difficultés rencontrées à l’occasion de leurs interventions. Pour cela, il dira : «la police est un corps constitué qui a une mission constitutionnelle pour la protection des biens et des personnes, elle ne fait qu’appliquer des lois, sauf que, dans la réalité, le policier est souvent confronté à lui-même devant des dépassements, dont les responsables appartiennent à d’autres administrations, telles les transports, l’école ou encore les travaux publics, mais, plus grave encore, le déclin de la responsabilité parentale, d’où des incivilités de toutes parts. Concernant le bilan de l’inspection régionale, il a été scindé en quatre axes distincts, il s’agit des activités de la police judiciaire, celles de l’ordre public, de la police des frontières et celles des activités liées à la communication et les relations publiques. La PJ a enregistré 79 025 affaires de différents crimes et délits, dont 61 014 ont été traitées. Toutefois, l’on remarque une augmentation de 3,06% par rapport à l’année 2012. Fait significatif, parmi ces chiffres, 13 657 femmes et 5 603 mineurs en ont été les victimes, c’est dire que les catégories vulnérables subissent le plus gros des agressions. L’inspecteur dira dans ce sens : «De par notre sociologie, nous savons que ces chiffres sont en deçà de la réalité, notamment pour les violences faites aux femmes, surtout qu’elles revêtent un caractère familial par excellence, mais le signalement reste une solution clé pour endiguer ce phénomène, c’est d’autant plus vrai pour les mineurs que les administrations, notamment, les écoles ou les structures sanitaires qui doivent signaler des blessures suspectes.» Côté atteintes à l’économie nationale, l’on enregistré 1505 affaires, dont 154 liées à la contrebande, et le reste concerne divers délits, les infractions liées au code des marchés publics ou encore les faux billets de banque ainsi que les fraudes commises sur les produits alimentaires et pharmaceutiques. L’ordre public qui a touché 36 419 opérations a engendré 272 blessés parmi les policiers, notamment au niveau des stades. A ce sujet, la direction générale de la sûreté nationale a entrepris plusieurs rencontres avec les comités de supporters de clubs de football, le but étant d’endiguer cet autre phénomène qui tend à se propager et constituer une menace potentielle. Les accidents de la route ont connu une hausse, qui est de 5,95% par rapport à l’année 2012. Il y a eu 7 909 accidents avec 293 décès et 6767 blessés. La police des frontières, pour sa part, connaît une activité intense, notamment avec la frontière tunisienne qui accuse un afflux très important. Si pour les Algériens, ce sont des visites touristiques, les Tunisiens, par contre, viennent s’approvisionner en divers produits.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!