Sports

Les grévistes de la faim à Guantanamo alimentés de force

  •    Le directeur du programme Droits de l’homme à l’Aclu, Jamil Dakwar, juge ce "traitement cruel, inhumain, dégradant et illégal", dans sa lettre rendue publique vendredi.
  •    S’appuyant sur des informations de presse selon lesquelles le nombre de détenus refusant de manger a récemment augmenté, ce que le Pentagone n’a pas confirmé à l’AFP, il rappelle qu’"aucun de ces détenus n’a été inculpé d’aucun crime". 
  •    L’Aclu rappelle en outre que "nourrir de force" peut être dangereux pour la santé, entraînant des "infections, pneumonies ou affaissements du poumon".
  •    Des avocats de détenus ont raconté à l’AFP que les détenus nourris de force étaient attachés et masqués sur une chaise deux fois par jour et qu’ils recevaient du liquide protéiné grâce à un tube introduit par le nez. Ils ont assimilé cette méthode à de la torture.
  •    L’Aclu appelle M. Gates à "autoriser des professionnels médicaux indépendants à examiner et contrôler l’état des grévistes de la faim".
  •    Réclamant l’arrêt de l’alimentation de force au nom des textes internationaux de défense des droits de l’homme, l’Aclu presse M. Gates d’"autoriser des professionnels médicaux indépendants à examiner et contrôler l’état des grévistes de la faim".
  •    Interrogée par l’AFP, Cynthia Smith, une porte-parole du Pentagone, a chiffré le nombre de grévistes de la faim à 34, dont 25 sont alimentés de force. "Comme toujours, notre personnel médical dévoué suit de manière superbe tous les détenus et surveille de près la santé des détenus en grève de la faim", a-t-elle commenté.
  •    Selon elle, le rapport d’un personnel médical pour deux détenus en vigueur à Guantanamo est "bien au dessus des normes dans les prisons américaines" et "mieux que ce à quoi peuvent prétendre la plupart des Américains".
  •    Le secrétaire à la Défense Robert Gates, nommé fin 2006 par George W. Bush, a été reconduit à la tête du Pentagone par le président élu Barack Obama qui doit prendre ses fonctions dans un peu plus d’une semaine.
  •    Robert Gates a demandé mi-décembre à son équipe d’élaborer un plan pour fermer Guantanamo qui compte encore quelque 250 détenus sur les 800 qui y sont passés depuis le 11 janvier 2002, après les attentats du 11 septembre 2001.
  •    
  • Ennahar/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close