En direct

Les groupes salafistes payent une avocate pour bénéficier de la liberté

  • Les terroristes ont déclaré que l’avocate « T. S. » demandait des pots de vins pour leur assurer, par ses moyens à elle comme elle le leur disait, soit la relaxe, soit la liberté provisoire, contre de l’argent qui provenait du trésor de Katibet al-Ançar.
  • Ces derniers ont révélé avoir prit contact avec l’avocate « T. S. » après avoir été informé par le terroriste Ben Touati que celle-ce avait déjà aidé de nombreux terroristes à bénéficier de la liberté provisoire ou carrément de la relaxe selon des méthodes qu’ils ont cité dans les PV lors des interrogatoire.
  • Une enquête a été ouverte sur la base de ces déclarations du terroriste repenti Ben Touati Ali, alias Abou Tamim, émir de Katibet al-Ançar, qui s’est rendu l’année dernière suite à l’appel de Hassan Hattab.
  • Les terroristes ont parlé de grosses sommes d’argent remise à l’avocate « T. S. » qui, selon leurs dires demandait des sommes de 40 à 45 millions de centimes pour la libération d’un prisonnier, prétendant avoir des connaissances qui l’aidaient contre de l’argent.
  • Ladite avocate aurait, selon leurs déclarations, tenté de régler certaines affaires au niveau de la cour suprême et ce, lorsqu’elle avait réclamé au frère du terroriste « N. Mohammed » la somme de 45 millions de centimes pour une commutation d’un peine ; mais cette dernière n’avait pris que 10 million et restitué le reste, prétendant ne pas pouvoir régler l’affaire au niveau de la cour suprême.
  •  
  • Ennahar/ Youcef B.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!