En direct

Les marins algériens capturés par des pirates sains et saufs mais "épuisés"

  •    "Les otages ont téléphoné à leurs familles. Ils ont indiqué qu’ils étaient épuisés. Ils sont retenus en otage sur la passerelle de leur navire. L’eau est sale, la nourriture est infecte", a déclaré M. Achour, dont le frère est retenu en otage avec 26 autres membres d’équipage d’un bateau battant pavillon algérien, capturé en haute mer alors qu’il fait route vers la Tanzanie.
  •  
  •    "Nous demandons aux autorités algériennes d’intervenir pour hâter leur libération. La Tunisie a réussi à libérer le navire Hannibal II et son équipage au bout de quatre mois (…)", a-t-il ajouté.
  •  
  •    Ce navire et son équipage avaient été libérés le 17 mars par des pirates somaliens qui les avaient capturés dans l’océan Indien le 11 novembre, contre une rançon de 2 millions de dollars, selon le ministère tunisien des transports.
  •  
  •    Le "MV Blida" appartient à la compagnie International Bulk Carriers (IBC), une filiale de CNAN Group créée en 2007, et est une société mixte de droit algérien à majorité saoudienne, spécialisée  dans le transport maritime de cargaisons homogènes.
  •  
  •    Le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci a lancé dimanche à Alger un appel "solennel" à la libération de tous les otages détenus en Somalie.
  •  
  •    "Nous saisissons cette occasion pour lancer un appel solennel afin que soit libérés tous les otages, y compris les algériens, détenus depuis le début de cette année, avec l’espoir qu’ils  puissent rapidement retrouver leurs familles", a déclaré M. Medelci à l’occasion de la journée de l’Afrique.
  •  
  •    M. Medelci, cité par l’agence APS, a précisé que les otages algériens étaient "sains et saufs".
  •    "Les autorités algériennes suivent la situation et sont en contact régulier (avec eux) à travers l’armateur qui négocie" pour obtenir leur libération, a-t-il précisé.
  •  
  •    Le bateau, qui transporte 27 membres d’équipage dont 17 Algériens et des Ukrainiens, se trouvait à 150 miles au sud-est du port de Salalah (Oman) et se dirigeait vers Dar es Salam en Tanzanie quand il a été attaqué, selon la force navale européenne Atalante à Bruxelles.
  •  
  •    Près de 1.200 marins ont été pris en otages par des pirates en 2010, essentiellement dans l’océan Indien, selon le Bureau Maritime International (BMI)
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close